Juppé: Les emplois d'avenir sont un «emplâtre sur une jambe de bois»

© 2012 AFP

— 

En conditionnant sa candidature à la présidence de l'UMP au fait que le congrès de novembre soit déconnecté de la présidentielle de 2017 et qu'il n'y ait pas de match Copé-Fillon, Alain Juppé n'a quasiment aucune chance de voir son offre de service aboutir.
En conditionnant sa candidature à la présidence de l'UMP au fait que le congrès de novembre soit déconnecté de la présidentielle de 2017 et qu'il n'y ait pas de match Copé-Fillon, Alain Juppé n'a quasiment aucune chance de voir son offre de service aboutir. — Jean-Pierre Muller afp.com

L'ex-Premier ministre Alain Juppé (UMP) a vu ce mercredi dans le projet gouvernemental d'«emplois d'avenir» pour jeunes sans qualification un «emplâtre sur une jambe de bois».

Sur i-TELE, le maire de Bordeaux a parlé, à propos du projet de loi examiné en Conseil des ministres, d'une «mesure tout à fait provisoire, un emplâtre sur une jambe de bois. Malheureusement ce sont des emplois qui ne débouchent souvent sur rien».

La mesure sera «sans doute accueillie favorablement par les jeunes», a observé le responsable d'oppositon, même si ce n'est pas «la vraie réponse» à la dégradation de l'emploi. Dans sa mairie et dans des associations qu'elle aide, il y aura «bien sûr» ce type d'embauche (contrat de un à trois ans pris en charge à 75% par l'Etat).

«Le vrai problème, c'est de s'attaquer à la compétitivité de l'économie française et de nos PME», selon lui. «Non seulement le gouvernement n'a rien fait, mais il a pris des mesures qui vont exactement à l'inverse de ce qu'il faudrait faire» sur les heures supplémentaires ou la TVA sociale.