Nosdeputés.fr: Alain Vidalies veut «refléter le plus justement possible le travail parlementaire»

M.P.
— 

Le week-end dernier, le ministre chargé des Relations avec le Parlement s’en était pris au site nosdeputes.fr, qui surveille l’activité des députés, expliquant que son action pouvait avoir des effets «dangereux voire pernicieux». Le ministre a tenu à s’expliquer auprès de PCImpact, à qui il a accordé une interview. «Le site en question a mis en place un système de compteur. Député de longue date et désormais Ministre chargé des Relations avec le Parlement, j’ai pu constater qu’avec ses modalités actuelles, ce compteur ne reflétait pas fidèlement la réalité de l’activité parlementaire», explique-t-il, souhaitant engager une réflexion sur «les paramètres». Car la «création d’un tel compteur a abouti à modifier le comportement de certains parlementaires, qui agissent désormais au regard de l’existence même de ce compteur», assure-t-il. Le ministre souhaitent donc ouvrir «un pôle de réflexion» avec le site d’initiative citoyenne pour «refléter le plus justement possible le travail parlementaire».

Car à cause des statistiques effectuées par le site, dit-il, certains parlementaires multipliaient les prises de parole en commission, les questions écrites, etc. «Les débats sont ralentis par ces interventions répétitives, parasitant la bonne marche du débat démocratique. Le temps parlementaire, déjà limité, se trouve alors raccourci : plus le débat est pollué, moins il reste de temps pour travailler sur d’autres textes», se plaint le ministre.