Cambadélis: Cent jours «sans faute» de Hollande, Mélenchon est «impatient»

avec AFP

— 

Le député de Paris, Jean-Christophe Cambadélis, candidat à la succession de Martine Aubry à la tête du PS, a exposé son projet pour le parti, basé sur cinq "exigences", qui à ses yeux permettront de "moderniser la France, revivifier la République", dans une tribune publiée dans le Monde daté de jeudi.
Le député de Paris, Jean-Christophe Cambadélis, candidat à la succession de Martine Aubry à la tête du PS, a exposé son projet pour le parti, basé sur cinq "exigences", qui à ses yeux permettront de "moderniser la France, revivifier la République", dans une tribune publiée dans le Monde daté de jeudi. — Thomas Samson afp.com

Le député PS Jean-Christophe Cambadélis a décrit ce lundi les cent premiers jours de François Hollande à l'Elysée comme un «sans faute», jugeant que Jean-Luc Mélenchon, très critique sur le bilan du président, est «impatient».

Sur RFI, l'élu parisien a commenté: «C'est 100 jours sans faute. A partir du moment où le gouvernement s'est installé, une espèce de spirale de l'apaisement s'est mise en place». «Vous n'avez plus entendu, depuis 100 jours, les polémiques incessantes, jour par jour, hystérisant la société française», selon le secrétaire national du PS.

«Jean-Luc Mélenchon est un homme de gauche, qui veut tout, tout de suite, il est impatient. Mais nous, nous voulons conduire patiemment le changement pour qu'il dure», a-t-il encore observé.