Amiens: Mélenchon qualifie les incendiaires de «crétins»

© 2012 AFP

— 

Près d'un Français sur trois juge que Jean-Luc Mélenchon, qui revendique de parler "cru et dru", "a raison" de s'exprimer comme il le fait, selon une enquête de BVA pour l'émission CQFD de i-Télé réalisée à la veille de la manifestation nationale du Front de gauche dont il a pris l'initiative.
Près d'un Français sur trois juge que Jean-Luc Mélenchon, qui revendique de parler "cru et dru", "a raison" de s'exprimer comme il le fait, selon une enquête de BVA pour l'émission CQFD de i-Télé réalisée à la veille de la manifestation nationale du Front de gauche dont il a pris l'initiative. — Thomas Samson AFP

L'ex-candidat Front de Gauche à la présidentielle Jean-Luc Mélenchon a qualifié ce lundi les incendiaires de gymnase ou de bibliothèque de «crétins» et de «larbins» de la société capitaliste.

Interrogé par France Inter sur les violences d'Amiens où plusieurs équipements publics ont été détruits par le feu, l'eurodéputé s'est insurgé: «Non, ce n'est pas la jeunesse qui est en cause! C'est quelques personnes. Et je vais dire à ceux qui foutent le feu à un gymnase ou une bibliothèque: ce sont des crétins».

«Nous les rejetons, ils n'ont rien à voir avec la contestation de la société capitaliste. C'est le contraire! Ils en sont les larbins, les fourriers, les bouffons», ils «nous jettent la honte à tous», a martelé Jean-Luc Mélenchon. Le coprésident du Parti de Gauche a relevé que «la situation dans les quartiers est intenable». «C'est insupportable d'avoir concentré dans le même endroit autant de difficultés». Il a cité l'ex-maire PS de Clichy Claude Dilain, «un homme magnifique», expliquant qu'il n'y aurait pas de retour à la normale «parce que c'est la normale qui est anormale».