A l'UMP, la Nouvelle Donne veut dépasser la "guerre des chefs"

© 2012 AFP

— 

Les jeunes membres de la Nouvelle Donne, nouveau collectif issu de l'UMP, ont appelé jeudi leurs aînés à privilégier le débat d'idées sur la guerre des chefs dans la course à la présidence du premier parti d'opposition, sans toutefois avancer pour l'instant de propositions sur le fond.
Les jeunes membres de la Nouvelle Donne, nouveau collectif issu de l'UMP, ont appelé jeudi leurs aînés à privilégier le débat d'idées sur la guerre des chefs dans la course à la présidence du premier parti d'opposition, sans toutefois avancer pour l'instant de propositions sur le fond. — Lionel Bonaventure afp.com

Les jeunes membres de la Nouvelle Donne, nouveau collectif issu de l'UMP, ont appelé jeudi leurs aînés à privilégier le débat d'idées sur la guerre des chefs dans la course à la présidence du premier parti d'opposition, sans toutefois avancer pour l'instant de propositions sur le fond.

Composé de dix secrétaires nationaux de l'UMP âgés de 24 à 42 ans, ce collectif, qui veut se situer en dehors des courants du parti, réclame notamment un "débat public" entre les candidats et une "primaire ouverte" pour la présidentielle de 2017.

"On veut dépasser la guerre des chefs pour revenir sur les idées et convaincre les Français", a déclaré Florian Silnicki, 24 ans, délégué de la Nouvelle Donne et membre de l'UMP en Seine-et-Marne, le département de l'actuel secrétaire général et futur candidat à la présidence du parti, Jean-François Copé. Parmi les soutiens de M. Copé au sein du collectif figurent Jonas Haddad et Nathalie Fanfant.

"Aujourd'hui, ce qui différencie les candidats sur le fond, on l'ignore encore", a fait remarquer Sébastien Chenu, élu à Beauvais, lors de la conférence de presse de lancement du collectif, à Paris.

"Il y a des sujets sur lesquels on souhaite ouvrir le débat", a ajouté ce soutien de Xavier Bertrand, en relevant qu'"on est dans une famille politique dans laquelle la culture du débat, historiquement, n'a pas toujours été mise en avant".

Pour l'instant, les cinq propositions formulées par la Nouvelle Donne ne portent que sur la gouvernance de l'UMP.

Mais "il y aura un deuxième temps, qui est le temps du fond, où on fera des propositions sur des grands sujets de société", a promis Vincent Jeanbrun, 28 ans, qui soutient François Fillon.

Le collectif n'a pas l'intention de se structurer en mouvement au sein de l'UMP et ne présentera pas de motion lors du congrès de novembre. Si la plupart de ses membres, pris individuellement, soutiennent déjà tel ou tel candidat, la Nouvelle Donne ne prendra pas parti lors du congrès.