Sécurité: François Hollande annonce des moyens supplémentaires

POLITIQUE L'actualité a rattrapé le chef de l'Etat, en vacances dans le Var...

M.P.

— 

François Hollande, le 11 août 2012, devant l'hôpital de Grenoble.
François Hollande, le 11 août 2012, devant l'hôpital de Grenoble. — J.P. CLATOT / AFP

Pour ses cent jours, et alors qu’officiellement il est en vacances, François Hollande a décidé d’investir le terrain de la sécurité. A la caserne de Pierrefeu-du-Var, il venait rendre hommage aux deux femmes gendarmes tuées le 17 juin par un multirécidiviste qui venait d’être libéré. Mais il a été rattrapé par l’actualité: les violences à Amiens et l’arrestation du récidiviste soupçonné d’avoir violé plusieurs fillettes en Ardèche.

Le chef de l’Etat a promis un meilleur suivi des récidivistes. «Au delà des annonces, des lois, il faut que nous puissions avoir un moyen de suivi, de contrôle des individus les plus dangereux», a-t-il lancé, expliquant qu’il fallait notamment mieux informer toutes les autorités du profil de certains délinquants.

«La sécurité est non seulement une priorité mais une obligation»,

Il a également promis que l'Etat mettra en œuvre les moyens nécessaires pour lutter contre les violences et l'insécurité. Des moyens financiers supplémentaires seront alloués aux forces de l’ordre dans le cadre du budget 2013. Il a confirmé que Manuel Valls, présent dans le Var, se rendrait à Amiens dans l’après-midi pour soutenir les forces de l’ordre et «pour dire là encore que l'Etat mobilisera tous ses moyens pour lutter contre toutes ces violences», a déclaré François Hollande. Les affrontements très violents entre jeunes et forces de l’ordre ont fait seize blessés dans les quartiers nord de la ville.

«La sécurité est non seulement une priorité mais une obligation», a-t-il martelé. «Il y a des violences, des délinquances et des criminalités qui doivent être sanctionnées. Nous ferons tout pour que dans cette bataille engagée depuis tant d'années, nous puissions répondre à cette exigence», a-t-il ajouté, vantant la mise en place, prochainement, des zones de sécurité prioritaires.