UMP: Dix secrétaires nationaux réclament un débat d'idées

Reuters

— 

Dix secrétaires nationaux de l'UMP interpellent les prétendants déclarés ou putatifs à la présidence du principal parti de droite français pour réclamer un véritable débat d'idées plutôt qu'une «guerre des chefs».  Dans une lettre ouverte que publie lundi L'Express sur son site internet, les Dix, qui se présentent comme «parmi les plus jeunes» des secrétaires nationaux de l'ancien parti majoritaire, appellent François Fillon, Jean-François Copé, Nathalie Kosciusko-Morizet et les autres au sens des responsabilités.

Les signataires appellent à la «reconquête» d'un pouvoir conquis par la gauche lors des élections présidentielle et législatives du printemps et estiment que le congrès de novembre, qui désignera la nouvelle direction de l'UMP, doit en être la première étape. Les Dix, qui lancent un club baptisé la «nouvelle donne», réclament notamment la tenue d'un débat public entre les principaux candidats à la présidence du parti et l'organisation d'une primaire ouverte pour désigner le candidat de l'UMP à l'élection présidentielle de 2017.

Les signataires de la lettre sont Frédéric Bouscarle, Sébastien Chenu, Coumba Dioukhané, Cécila Durieu, Nathalie Fanfant, Xavier Fournier, Charles Givadinovitch, Jonas Haddad, Stéphane Jacquot et Vincent Jeanbrun, tous secrétaires nationaux de l'UMP, ainsi que Florian Silnicki, présenté comme un délégué de la «nouvelle donne».