Centres éducatifs fermés: Coronado (EELV) salue le «pragmatisme» de Taubira

© 2012 AFP

— 

Les députés écologistes vont reprendre les amendements sur l'huile de palme, dit amendement "Nutella", et sur l'aspartame adoptés par leurs collègues du Sénat, à l'occasion de la rediscussion du projet de budget de la Sécu pour 2013, a annoncé vendredi Sergio Coronado.
Les députés écologistes vont reprendre les amendements sur l'huile de palme, dit amendement "Nutella", et sur l'aspartame adoptés par leurs collègues du Sénat, à l'occasion de la rediscussion du projet de budget de la Sécu pour 2013, a annoncé vendredi Sergio Coronado. — Marina Helli afp.com

Sergio Coronado, député EELV des Français et Françaises de l'étranger, a salué ce mercredi «la volonté de changement et le pragmatisme» de Christiane Taubira en matière de politique pénale, estimant que le «tout-répressif» était un «échec».

La ministre de la Justice, Christiane Taubira, s'est attirée mardi les foudres de la droite en critiquant l'enfermement et en se montrant très réservée sur les «centres éducatifs fermés» (CEF), dont François Hollande a promis de doubler le nombre.

«La droite ne supporte pas d'être mise face à ses échecs»

«Je salue la volonté de changement et de pragmatisme voulue par Christiane Taubira. Développer la prévention et la réinsertion, ce n'est pas faire preuve d'angélisme, c'est tout simplement éviter les délits de demain», écrit Sergio Coronado dans un communiqué.

«S'interroger sur le sens des courtes peines, qui malgré leur coût important (100 EUR/jour environ), désinsèrent les personnes sans permettre un véritable travail pour éviter la récidive, est légitime». «Comme souvent, la droite ne supporte pas d'être mise face à ses échecs. Elle refuse une véritable évaluation des centres éducatifs fermés. Elle n'accepte pas que l'on remette en cause sa politique du tout carcéral, aussi coûteuse qu'inefficace», dit-il.

Selon lui, «la droite a construit des milliers de places de prison, mais elle a sacrifié les moyens pour la prévention et la réinsertion. Cette politique très dogmatique du tout-répressif est un échec».