Pour le MoDem, la France doit «parler d'une seule voix» sur la Syrie

© 2012 AFP

— 

Marielle de Sarnez, vice-présidente du MoDem, a estimé mercredi que la France doit "parler d'une seule voix" sur le dossier syrien et que l'on ne "ne doit pas chercher la polémique" sur ce "sujet difficile", après une sortie très commentée de Nicolas Sarkozy sur ce thème.
Marielle de Sarnez, vice-présidente du MoDem, a estimé mercredi que la France doit "parler d'une seule voix" sur le dossier syrien et que l'on ne "ne doit pas chercher la polémique" sur ce "sujet difficile", après une sortie très commentée de Nicolas Sarkozy sur ce thème. — Mehdi Fedouach afp.com

Marielle de Sarnez, vice-présidente du MoDem, a estimé mercredi que la France doit «parler d'une seule voix» sur le dossier syrien et que l'on ne «ne doit pas chercher la polémique» sur ce «sujet difficile», après une sortie très commentée de Nicolas Sarkozy sur ce thème.

«Ce sont des sujets difficiles sur lesquels il faut que l'on parle d'une seule voix, pour ne pas affaiblir la France, et sur lesquels on ne doit pas chercher à créer la polémique sur le plan national», a-t-elle affirmé à l'AFP, interrogée sur la critique en creux faite par l'ex-chef de l'Etat à l'encontre de l'action de François Hollande sur ce terrain. «Il faut faire prévaloir l'esprit de responsabilité et d'unité nationale», a ajouté Marielle de Sarnez.

Pour elle, «la position de la France doit être la plus forte, la plus rigoureuse, la plus ferme possible. La France a un rôle à jouer, avec l'Europe, avec l'ONU, avec les organisations internationales, avec la Turquie ou encore avec la Ligue arabe». Un entretien par téléphone mardi de Nicolas Sarkozy avec le président du Conseil national syrien, Abdel Basset Sayda, a été rendu public par communiqué conjoint des deux responsables.