Christian Estrosi veut supprimer les 35 heures

© 2012 AFP

— 

Le député UMP Christian Estrosi a déposé mardi une proposition de loi visant à "supprimer le plafond des 35 heures en donnant la responsabilité aux partenaires sociaux de négocier la limite hebdomadaire dans des accords de branche", selon un communiqué.
Le député UMP Christian Estrosi a déposé mardi une proposition de loi visant à "supprimer le plafond des 35 heures en donnant la responsabilité aux partenaires sociaux de négocier la limite hebdomadaire dans des accords de branche", selon un communiqué. — Kenzo Tribouillard afp.com

Le député UMP Christian Estrosi a déposé mardi une proposition de loi visant à «supprimer le plafond des 35 heures en donnant la responsabilité aux partenaires sociaux de négocier la limite hebdomadaire dans des accords de branche», selon un communiqué.

Christian Estrosi a expliqué qu'il déposait ce texte du fait de la suppression du dispositif des heures supplémentaires exonérées par le projet de loi de Finances rectificative 2012 qui devait être voté définitivement par le Parlement mardi soir.

«Les heures supplémentaires étaient une juste façon de sortir du carcan des 35 heures. Mais les socialistes dans leur frénésie anti-sarkozyste ont définitivement privé 9,5 millions de salariés de 500 euros par an. Dans ce même élan frénétique ils ont privé les entreprises de 13 milliards d'allégements», a-t-il indiqué en allusion aux exonérations sociales et fiscales liées au 35 heures et à la TVA sociale.

L'ancien ministre de Nicolas Sarkozy préconise également dans ce texte, visant à améliorer la compétitivité des entreprises, «la mise en place d'une modulation du taux de l'assurance chômage payée par les entreprises en fonction de leur historique de licenciement».