UMP: Dord critique à nouveau les modalités de l'élection à la présidence

© 2012 AFP

— 

Le trésorier de l'UMP et député de Savoie Dominique Dord, candidat à la présidence du parti, a une nouvelle fois dénoncé jeudi l'organisation de ce scrutin, en particulier la répartition des bureaux de vote.
Le trésorier de l'UMP et député de Savoie Dominique Dord, candidat à la présidence du parti, a une nouvelle fois dénoncé jeudi l'organisation de ce scrutin, en particulier la répartition des bureaux de vote. — Miguel Medina afp.com

Le trésorier de l'UMP et député de Savoie Dominique Dord, candidat à la présidence du parti, a une nouvelle fois dénoncé jeudi l'organisation de ce scrutin, en particulier la répartition des bureaux de vote.

"La Commission électorale de l'UMP vient de proposer que les fédérations dans chaque département décident elles-mêmes du nombre de bureaux de vote; pour une élection à géométrie variable donc?", s'interroge M. Dord dans un communiqué. Il avait déjà dénoncé le 17 juillet un scrutin "trop cadenassé".

Le député de Savoie estime qu'une telle organisation est "parfaitement illisible et entraînera une vraie confusion pour les électeurs". "Il faut une règle simple, claire, moderne, mobilisatrice du plus grand nombre: un bureau de vote par circonscription", fait-il valoir.

Il dénonce en outre le fait que Camille Bedin, membre de la commission de contrôle des opérations électorales (Cocoe), préside en même temps le comité national de soutien à la candidature de Jean-François Copé à la présidence de l'UMP.

M. Dord propose "la mise en place d'une nouvelle commission, vraiment indépendante, composée de personnalités incontestables" telles que Michèle Alliot-Marie, Pierre Méhaignerie ou Alain Juppé.