Twitter: Ces politiques qui tournent sept fois leur pouce avant de tweeter... et les autres

POLITIQUE Valérie Trierweiler a promis ce week-end de faire désormais attention avant de tweeter. Certains politiques pourraient lui donner des conseils. D’autres pas...

M. Go.

— 

Valérie Trierweiler, le 21 mai à Chicago.
Valérie Trierweiler, le 21 mai à Chicago. — AFP

Valérie Trierweiler l’a promis ce week-end: «Je tournerai sept fois mon pouce maintenant avant de tweeter.» Sage décision après la polémique née de son message de soutien à Olivier Falorni, le bourreau de Ségolène Royal à la Rochelle. Depuis cet épisode, la compagne de Hollande a surtout décidé de se taire puisqu’elle n’a plus publié un message sur le réseau social. Dans le milieu politique, certains ont appris à se maîtriser (en perdant souvent en authenticité ). D’autres sont toujours en apprentissage.

Ceux qui ont appris à tourner sept fois leur pouce.

La solution radicale d’Eric Besson

Le plus accro des ministres de Nicolas Sarkozy, Eric Besson, s’est lui aussi fait prendre au piège du gazouillis en publiant en octobre 2011 un message qui a fait le bonheur des internautes.  «Quand je rentre je me couche. Trop épuisé. Avec toi?», a écrit l’ancien socialiste. Un message censé rester privé. Trois minutes plus tard, Besson publie un message d'explication: «LOL et excuses. Ça m'apprendra à manipuler la liste des brouillons et à appuyer par erreur sur la touche envoi. Je ne me couche pas...» Pas de doute, le ministre maîtrise les codes. Ce qui ne l’empêche pas de se faire sévèrement recadrer par ses patrons. Moins actif pendant quelques mois, il se décide à l’irréparable: supprimer son compte Twitter. «Je reviendrai sur Tw dans quelques jours... ou quelques mois. Inch'Allah», lance-t-il avant d’effacer son avatar. 

Les fans d’Eric Besson peuvent se rassurer en se souvenant qu’Alain Lambert, qui avait lui aussi supprimé son compte ( à cause d'une histoire de messe...) a fait depuis son retour sur le réseau.

La solution institutionnelle: devenir ministre

Pendant des années, Benoît Hamon a fait la joie des internautes: messages sur le rugby, sur l’apéro, trash talking sur l’UMP, tweet clash avec d’autres camarades… L’ancien porte-parole du PS a été un des politiciens maîtrisant le mieux les réseaux sociaux. Depuis, il est devenu ministre et a sans doute un peu trop écouté les mises en garde des conseillers de Matignon qui ont demandé aux ministres de se méfier de Twitter. Depuis le 17 juin, Benoît Hamon n’a publié que deux messages, d’une tristesse affligeante. Et son compte devrait donc muter en un simple agenda sur Internet.

A son époque, la ministre NKM avait elle aussi joué avec Twitter. Depuis son compte ne ressemble plus qu’à un .org. En adoptant cette solution, Valérie Trierweiler pourrait au moins nous annoncer les thèmes de ses prochains articles. 

Retweeter des gens qui pensent comme vous

Difficile de dire queNadine Morano s’est calmée sur Twitter. Auteure d’une phrase que Trierweiler ne renierait plus («Je tape plus vite que mes doigts mais je corrige aussi vite que ma pensée :-)»), l’ancienne ministre UMP est toujours capable de balancer sur le réseau et de s’attirer les foudres des internautes.

Mais Morano, battue aux élections législatives, semble quand même un peu plus circonspecte vis-à-vis de Twitter. Presque fatiguée par la polémique et les clashs.

Histoire de continuer à parler sans trop s’exposer, Morano a maintenant choisi une solution simple: retwteeter les messages d’autres internautes. Ce qu’elle fait à la chaîne.

Devenir un gros fayot

«J'aime Zadig, j'aime Voltaire et j'aime @Twitter. Merci pour ce bon moment!» A l’époque de sa bourde sur Voltaire, Frédéric Lefebvre écrit ce petit message. Pas forcément hilarant mais au moins personnel. L’ancien ministre était alors une des cibles préférées du réseau social qui avait décidé de le boycotter. Il s’efforçait alors de répondre en raillant ses « ennemis » qui lui faisaient de la publicité. Depuis, Fredo ne publie plus que des messages de soutiens à Nicolas Sarkozy ou des retweets des cadors de l’UMP.

Ceux qui ne tournent toujours pas sept fois leur pouce.

Celle qui assume: Cécile Duflot

Comme quoi on peut être ministre et continuer à utiliser son compte de façon personnelle. Cécile Duflot, ministre du Logement, continue à alimenter le réseau de réflexions sur les contrôleurs de #sonamiletgv, de petites phrases sur la météo, de compliments à sa nouvelle meilleure copine, Danièle Hoffman-Rispal. Sans oublier bien sûr  de nous annoncer ses tables-rondes de ministre. Peut-être le bon exemple à suivre pour @valtrier.

Ceux qui parlent trop

Déjà bien connue des internautes qui s’intéressent au PS, Safia Otokoré a marqué le 6 mai 2012 de trois tweets mémorables. Ce soir-là, la conseillère de Pierre Moscovici, envoie un tweet montrant une vidéo de l'équipe de campagne de Hollande se congratulant. Sauf qu’il est 18h40 et que ses messages sont donc illégaux. Pas mal pour une conseillère politique. 

@fhollande nous donne au Tél les éléments de langage : il est ému sérieux et nous dit surtout élever le débat. Le pays le mérite.

@pierremoscovici vient d annoncer à @fhollande qu il a gagné sous nos applaudissements http://yfrog.com/dy4psz

@pierremoscovici va appeler #fhollande au Tél . Attente émouvante.

Depuis ces messages ont été supprimés mais Otokoré se fait toujours remarquer, comme après une gaffe de Christian Estrosi confondant deux chanteuses. 

Safia Otokore@safiaotokore

@Nice_Matin @OddoRomanCorinn estrosi a encore frappé! Faut dire que pour lui toutes les noires se ressemblent #Nice06 Jazz festival

 L’exemple à ne pas suivre pour la compagne de Hollande dont les premiers messages seront observés au microscope.

Celui qui dénigre

Lionnel  Luca, député UMP, continue à ne pas tourner sa langue avant de parler, ni son pouce avant de tweeter. Sa cible préférée est justement Valérie Trierweiler qu’il avait déjà comparée à un rottweiler.