Immigration: Manuel Valls prépare une circulaire sur les critères de régularisation des sans-papiers

© 2012 AFP

— 

La liste des métiers dits en tension ne figurera plus parmi les critères de régularisation des étrangers en situation irrégulière, a indiqué jeudi soir le ministre de l'Intérieur Manuel Valls, qui compte ouvrir la régularisation à "tous les métiers".
La liste des métiers dits en tension ne figurera plus parmi les critères de régularisation des étrangers en situation irrégulière, a indiqué jeudi soir le ministre de l'Intérieur Manuel Valls, qui compte ouvrir la régularisation à "tous les métiers". — Olivier Laban-Mattei afp.com

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, prépare une «circulaire» aux préfets qui précisera les critères à prendre en compte pour régulariser des étrangers en situation irrégulière.

«Nous allons préciser dans une circulaire les critères de ces régularisations», a annoncé le ministre mercredi sur Europe 1. Il doit rencontrer les préfets «cette semaine pour leur préciser cette politique parmi d'autres», a-t-il annoncé. Interrogé pour savoir combien d'étrangers en situation irrégulière avaient été expulsés depuis qu'il est ministre de l'Intérieur, Manuel Valls a répondu: «sans doute plusieurs dizaines, je n'ai pas le chiffre précis».

«Réconcilier pleinement la gauche avec cette idée de l'autorité et de l'ordre républicain»

Il a ajouté qu'il y en aurait d'autres, expliquant qu'«à partir du moment où il y a des régularisations, sur la base de critères, il y a aussi des reconduites à la frontière». Manuel Valls a dit vouloir «une politique d'immigration qui elle aussi soit concernée par (la) volonté d'apaisement et de responsabilité», soulignant: «c'est un sujet extrêmement sensible qui est souvent utilisé dans le débat politique, mais moi je veux mettre là aussi à la fois de la fermeté, de la règle, de la justice, sortir de l'arbitraire».

Tout cela «pour que la politique d'immigration sorte du débat et de la confrontation politiques, et soit comprise à la fois par les immigrés mais aussi et surtout par nos compatriotes», a expliqué le ministre de l'Intérieur. «Ma mission, c'est ce que m'ont demandé le président de la République et le Premier ministre, c'est de réconcilier pleinement la gauche avec cette idée de l'autorité et de l'ordre républicain», a conclu Manuel Valls.


Valls : "l'effort national est indispensable"