Législatives: recours contre l'élection du nouveau doyen de l'Assemblée nationale #circo9506

© 2012 AFP

— 

La socialiste Christine Neracoulis, battue au second tour des législatives dans la 6e circonscription du Val-d'Oise par l'UMP François Scellier, nouveau doyen de l'Assemblée, a annoncé jeudi le dépôt d'une requête en annulation en raison "de nombreuses irrégularités".
La socialiste Christine Neracoulis, battue au second tour des législatives dans la 6e circonscription du Val-d'Oise par l'UMP François Scellier, nouveau doyen de l'Assemblée, a annoncé jeudi le dépôt d'une requête en annulation en raison "de nombreuses irrégularités". — Eric Feferberg afp.com

La socialiste Christine Neracoulis, battue au second tour des législatives dans la 6e circonscription du Val-d'Oise par l'UMP François Scellier, nouveau doyen de l'Assemblée, a annoncé jeudi le dépôt d'une requête en annulation en raison "de nombreuses irrégularités".

"Le délégué de Mme Neracoulis a constaté de nombreuses irrégularités sur la ville d'Enghien-les-Bains de nature à influencer le résultat final", indique-t-elle dans un communiqué.

"Exemple, des assesseurs, employés municipaux de la ville, ont été rémunérés 250 euros brut alors que le maire est candidat suppléant de M. Scellier", précise-t-elle.

"Rien que cette violation manifeste du code électoral nous interpelle et nous demandons (..) au juge de l'élection", c'est-à-dire au Conseil constitutionnel, "de trancher cette question", poursuit-elle.

M. Scellier, 76 ans, a été réélu avec 377 voix d'avance sur Mme Neracoulis, soit 0,98 point de pourcentage sur 38.767 sufrages exprimés. Il a connu son heure de gloire mardi, à l'occasion de l'ouverture de la première séance de la nouvelle assemblée qu'il a présidée en tant que doyen d'âge. "Je rends hommage à ma maman, qui vient d'avoir 100 ans et qui me regarde à la télévision", a-t-il déclaré en débutant son allocution.