Trierweiler a une «seule chose à faire» : «rester discrète», selon Mamère

© 2012 AFP

— 

Noël Mamère, député d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV), a dit jeudi "être tombé de l'armoire" en apprenant les déclarations de la ministre de l'Ecologie Delphine Batho en faveur de la construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, en Loire-Atlantique.
Noël Mamère, député d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV), a dit jeudi "être tombé de l'armoire" en apprenant les déclarations de la ministre de l'Ecologie Delphine Batho en faveur de la construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, en Loire-Atlantique. — Kenzo Tribouillard afp.com

Noël Mamère, député-maire EELV, a estimé dimanche, à propos de la compagne de François Hollande Valérie Trierweiler, que «la seule chose que doit faire le mari ou la femme d'un président ou d'une présidente de la République, c'est de rester discret».

«Valérie Trierweiler, quelles que soient ses qualités, n'a pas été élue, elle n'est pas dotée du suffrage universel, c'est son compagnon, François Hollande, qui est président de la République», a souligné le député-maire de Bègles (Gironde) lors de l'émission «C politique» sur France 5.

Déplorant «une exception française», il a jugé que «la seule chose que doit faire le mari ou la femme d'un président ou d'une présidente de la République, c'est de rester discret».

«Mme Trierweiler a aujourd'hui, paraît-il, six collaborateurs à l'Elysée et veut être journaliste. Je pense qu'il faut qu'elle fasse un choix», a-t-il ajouté. «Si elle accepte d'être dans ce statut de première dame avec des collaborateurs à l'Elysée, elle ne peut plus être journaliste».

Selon M. Mamère, c'est de toutes façons «très difficile, quand on est la compagne du président de la République, d'être aussi journaliste».