Assemblée nationale: Les radicaux de gauche vont constituer un groupe autonome

© 2012 AFP
— 
Les radicaux de gauche vont constituer un groupe autonome à l'Assemblée nationale, a annoncé mercredi matin à l'AFP Roger-Gérard Schwartzenberg, qui en sera le président.
Les radicaux de gauche vont constituer un groupe autonome à l'Assemblée nationale, a annoncé mercredi matin à l'AFP Roger-Gérard Schwartzenberg, qui en sera le président. — Jacques Demarthon afp.com

Les radicaux de gauche vont constituer un groupe autonome à l'Assemblée nationale, a annoncé ce mercredi matin Roger-Gérard Schwartzenberg, qui en sera le président.

Les radicaux de gauche, qui ont obtenu 13 sièges au cours des deux derniers scrutins, devront bénéficier de l'appui d'au moins deux autres élus divers gauche pour pouvoir constituer un groupe, obligatoirement composé d'au moins 15 députés.

Roger-Gérard Schwartzenberg, qui a récupéré dimanche dans le Val-de-Marne un siège perdu cinq ans auparavant, a précisé que le suppléant PRG du ministre socialiste du Budget Jérôme Cahuzac (Lot-et-Garonne), viendrait s'agréger à leur nouveau groupe politique ainsi, peut-être, que les trois élus MRC (Mouvement républicain et citoyen) de Jean-Pierre Chevènement. Les radicaux de gauche étaient intégrés dans le groupe SRC (socialiste, radical et citoyen) lors de la dernière législature.