FN: Collard dit vouloir "faire entendre la voix d'un peuple qui en a assez" #circo3002

© 2012 AFP
— 
L'avocat Gilbert Collard, élu dimanche député du Front national dans la 2e circonscription du Gard, a dit vouloir "faire entendre la voix d'un peuple qui en a assez", et exercer à l'Assemblée nationale "une mission de +casse-couille démocratique+" qui "ne laissera rien passer".
L'avocat Gilbert Collard, élu dimanche député du Front national dans la 2e circonscription du Gard, a dit vouloir "faire entendre la voix d'un peuple qui en a assez", et exercer à l'Assemblée nationale "une mission de +casse-couille démocratique+" qui "ne laissera rien passer". — Sylvain Thomas afp.com

L'avocat Gilbert Collard, élu dimanche député du Front national dans la 2e circonscription du Gard, a dit vouloir "faire entendre la voix d'un peuple qui en a assez", et exercer à l'Assemblée nationale "une mission de +casse-couille démocratique+" qui "ne laissera rien passer".


<object classid="clsid:D27CDB6E-AE6D-11cf-96B8-444553540000" codebase="http://fpdownload.macromedia.com/get/flashplayer/current/swflash.cab"><param name="movie" value="http://player.ooyala.com/player.swf?embedCode=pucW4zNTriDF_9bdC2FxCIOcQ5EZU40J&version=2" /><param name="allowScriptAccess" value="always" /><param name="allowFullScreen" value="true" /><param name="flashvars" value="embedType=noscriptObjectTag&embedCode=pucW4zNTriDF_9bdC2FxCIOcQ5EZU40J" /><embed  width="465" height="350" src="http://player.ooyala.com/player.swf?embedCode=pucW4zNTriDF_9bdC2FxCIOcQ5EZU40J&version=2" align="middle" play="true" loop="false" allowscriptaccess="always" allowfullscreen="true" type="application/x-shockwave-flash" flashvars="&embedCode=pucW4zNTriDF_9bdC2FxCIOcQ5EZU40J" pluginspage="http://www.adobe.com/go/getflashplayer"></embed></object>

"Je compte faire entendre la voix d'un peuple qui en a assez. (...) J'aurai une mission de casse-couille démocratique, je ne laisserai rien passer", a-t-il déclaré sur France 2, avant d'ajouter qu'il ne s'interdirait pas de voter des lois qui iraient dans l'intérêt du pays.

Interrogé sur sa victoire dans le Gard, M. Collard a estimé que "c'est la preuve que le verrou langagier, verbal, mis en place par le parti socialiste ne tient plus et que les gens ne sont plus dupes de leurs sempiternelles accusations contre nous. C'est fini, l'argument rhétorique ne tient plus".

"Nous sommes deux seulement (députés FN, ndlr) alors que nous représentons plus de 6 millions d'électeurs à être au Parlement, nous y sommes au nom de la République, au nom de la démocratie", a-t-il encore affirmé.