Nadine Morano: «J'ai pas envie que ça devienne le Liban chez moi»

POLITIQUE L'humoriste Gérald Dahan s'est fait passer pour Louis Aliot pour piéger la candidate UMP aux législatives...

M.Gr.

— 

Nadine Morano montre aux journalistes son étiquette dédicacée par Nicolas Sarkoy à la sortie du  dernier conseil des ministres du gouvernement Fillon le 9 mai 2012.
Nadine Morano montre aux journalistes son étiquette dédicacée par Nicolas Sarkoy à la sortie du dernier conseil des ministres du gouvernement Fillon le 9 mai 2012. — V. WARTNER / 20 MINUTES

Gérald Dahan épingle Nadine Morano à son tableau de chasse. Dans un canular téléphonique, diffusé ce vendredi matin sur Sud Radio, l'imitateur s'est fait passer pour Louis Aliot, compagnon de Marine Le Pen et numéro 2 du Front national, auprès de l'ancienne ministre UMP. Nadine Morano actuellement en ballottage dans la 5e circonscription de Meurthe et Moselle, avait accordé un entretien au journal Minute et lancé un appel aux électeurs du FN pour battre Dominique Potier, le candidat PS.

Dans cet entretien téléphonique, Nadine Morano reconnait que Marine Le Pen a «beaucoup de talent» et lâche un «vous êtes très sympathique» au faux Louis Aliot, qui tente alors de négocier un retrait du candidat UMP Etienne Mourrut dans le Gard, contre un soutien du candidat FN dans la circonscription où Nadine Morano est candidate.

L'ex-ministre, qui explique alors qu'«il faudrait qu'on parle de ça à un autre moment, parce que là, je suis en train de faire campagne», se lâche ensuite sur les socialistes: «ils vont nous mettre une merde comme jamais. Parce que la droite et la gauche c'est pas pareil. Ils vont nous mettre le droit de vote des étrangers. «J'ai pas envie que ça devienne le Liban chez moi», assène-t-elle enfin.

Elle entend déposer plainte

L'échange se termine alors, après que Nadine Morano a demandé à son interlocuteur de lui envoyer son numéro par texto. Cité par Libération, le comique s'est expliqué sur les conditions d'enregistrement: «Quand j'ai appelé, elle était dans la rue», précise Gérald Dahan, qui détaille par ailleurs que les coupes faites dans l'enregistrement sont de «courts passages où on parle de tout et de rien».

Contactée par RTL après ce vrai-faux échange, Nadine Morano a parlé d'un «montage» et d'une «opération politique». La candidate UMP a également ajouté que «monsieur Dahan est un socialiste qui s'est affiché avec François Hollande. J'entends déposer plainte».