Le sous-préfet de Saintes limogé par Nicolas Sarkozy: «Je n'avais rien demandé»

N. Bg.

— 

Avant de mettre fin à ses fonctions de président de la République, Nicolas Sarkozy a signé un décret lundi mettant fin à celles du sous-préfet de Saintes (Charente-Maritime), officiellement «à sa demande», mais en fait, bien malgré lui.

Le sous-préfet Thierry Tesson le confie dans les pages de Sud Ouest ce mercredi: «Je n’ai rien demandé.» En poste depuis le 25 juillet 2011, le sous-préfet avait auparavant occupé le poste de directeur de cabinet de Fadela Amara, chargée de la politique de la ville dans le gouvernement Fillon, de 2007 à 2010... et soutien de François Hollande dans la campagne présidentielle.

Thierry Tesson, qui va réintégrer l’Education nationale, rappelle sa collaboration avec Fadela Amara dans un communiqué et soutient qu’il a en fait été «limogé», selon Sud Ouest, qui rapporte que le sous-préfet se demande s’il paie aujourd’hui le soutien de Fadela Amara à François Hollande, contre Nicolas Sarkozy. Il va être remplacé à la sous-préfecture de Charente-Maritime par l’acteuelle sous-préfète de Langon (Gironde).