Présidentielle: François Hollande veut diversifier le financement de la protection sociale

avec AFP

— 

rançois Hollande prévoit, s'il est élu, de "diversifier" le financement de la protection sociale en "faisant appel à d'autres prélèvements, notamment sur l'ensemble de la richesse produite et sur les émissions de CO2", dans un entretien à l'Express à paraître jeudi.
rançois Hollande prévoit, s'il est élu, de "diversifier" le financement de la protection sociale en "faisant appel à d'autres prélèvements, notamment sur l'ensemble de la richesse produite et sur les émissions de CO2", dans un entretien à l'Express à paraître jeudi. — Sebastien Bozon afp.com

François Hollande prévoit, s'il est élu, de «diversifier» le financement de la protection sociale en «faisant appel à d'autres prélèvements, notamment sur l'ensemble de la richesse produite et sur les émissions de CO2», dans un entretien à l'Express à paraître jeudi.

«Le système actuel est contesté de toutes parts, puisqu'il repose sur le seul travail. Je veux le diversifier en faisant appel à d'autres prélèvements, notamment sur l'ensemble de la richesse produite et sur les émissions de CO2», affirme le candidat PS à l'Elysée.

Smic indexé sur la croissance

Par ailleurs, à la question de savoir ce qu'il fera des «hausses d'impôts décidées en août et novembre 2011», il répond: «à ce stade, nous les gardons, sauf la hausse de la TVA sur les livres, laquelle repassera de 7% à 5,5% et la non-indexation du barème sur le revenu, sur laquelle nous reviendrons en 2013. C'est ce qu'il y a de plus injuste», dit-il, sans préciser ce qu'il ferait de la taxe sur les mutuelles.

Le candidat socialiste, qui a annoncé la semaine dernière les mesures de la première année du quinquennat, s'il était élu, affirme que plusieurs mesures interviendraient dans «un second temps»: le smic indexé sur la croissance, l'introduction de l'allocation d'autonomie pour les jeunes sous conditions de ressources, la réforme de la dépendance.

«Nous créerons davantage de places en crèches et dans les réseaux d'accueil», ajoute François Hollande, qui rappelle qu'il mettra en place le rapprochement entre impôt sur le revenu et CSG.