DSK obligé de renoncer à sa visite au Parlement européen

POLEMIQUE Dominique Strauss-Kahn a annulé sa participation à une conférence sur la crise le 27 mars en raison de l'hostilité de quelques eurodéputés...

C. P. avec AFP

— 

La venue programmée de Dominique Strauss-Kahn au Parlement européen à Bruxelles le 27 mars a été annulée après les protestations de certains eurodéputés.
La venue programmée de Dominique Strauss-Kahn au Parlement européen à Bruxelles le 27 mars a été annulée après les protestations de certains eurodéputés. — Ed Jones afp.com

Si l'avenir politique de DSK semblait déjà fort compromis, sa carrière de conférencier pourrait bien emprunter le même chemin. Après les vives protestations des étudiantes de Cambridge, les eurodéputés ont en effet à leur tour vivement critiqué la visite programmée de l'ancien patron du FMI. 

Résultat: son nom a été retiré mercredi de la liste des invités à une conférence sur «les leçons de la crise économique mondiale», à laquelle doivent notamment participer le Premier ministre luxembourgeois, Jean-Claude Junker, et l'ex-président de la Banque centrale européenne Jean-Claude Trichet.

«DSK a annoncé qu'il annulait sa visite à la conférence du EU40», qui regroupe des parlementaires de moins de 40 ans, a précisé Alexander Alvaro, l'eurodéputé libéral à l'origine de l'événement, dans un message Twitter.

Une invitation «à proprement parler indécente»

Cette invitation était de plus en plus critiquée au sein du parlement et trois eurodéputées avaient réclamé son annulation, dans une lettre envoyée mardi au président du Parlement, Martin Schulz.

«Nous respectons la présomption d'innocence, respectons le droit à la libre expression et refusons toute ingérence moralisatrice dans la vie privée de chacun. Mais, après le déballage public et les prises de position de Dominique Strauss-Kahn sur les différentes affaires auxquelles il est confronté aujourd'hui, cette invitation est à proprement parler indécente», écrivaient les socialistes Véronique De Keyser et Zita Gurmaï et l'écologiste Isabelle Durant.

Martin Schulz était «préoccupé après avoir reçu beaucoup de courrier de la part d'eurodéputées et du public. Il a pris contact (mardi) avec les organisateurs pour trouver une solution. Trois heures plus tard, on a été informé de l'annulation de M. Strauss-Kahn», a expliqué mercredi Armin Machmer, son porte-parole.

Le 9 mars, un déplacement de Domonique Strauss-Kahn à l'université de Cambridge avait provoqué des manifestations qui ont donné lieu à quelques échauffourées avec la police.

Calendrier judiciaire serré

Sa venue à Bruxelles était prévue la veille d'une première audience civile devant un tribunal de New York dans le cadre de l'affaire Nafissatou Diallo, une femme de chambre qui a porté plainte au civil contre DSK pour agression sexuelle. Dominique Strauss-Kahn est également convoqué par la justice française le 28 mars pour être vraisemblablement mis en examen (inculpé) «pour complicité de proxénétisme aggravé en bande organisée» et «recel d'abus de biens sociaux» dans l'affaire de prostitution dite du Carlton de Lille.