José Bové salue le moratoire sur la culture du maïs MON810

Reuters

— 

José Bové a salué ce samedi la décision du gouvernement de réintroduire en France un moratoire sur la culture du maïs génétiquement modifié MON810 commercialisé par le groupe américain Monsanto.

«C'est une très bonne information», a estimé le député européen au micro d'Europe 1. «Plus la décision aurait tardé, plus nous avions un risque que les semenciers vendent des semences OGM». On sera malgré tout vigilant. Cette fois, je ne serai pas obligé de jouer les auxiliaire de justice», a ajouté le porte-parole d'Eva Joly, candidate à l'élection présidentielle du printemps.

Jugé aux côtés de sept autres «faucheurs volontaires», José Bové a été condamné mi-février à 200 «jours-amende» à six euros par jour pour le fauchage de deux champs d'essais de maïs d'OGM de la firme Monsanto dans la Vienne en août 2008.