Halal et casher: "incident clos" avec Fillon, selon le Consistoire juif

© 2012 AFP

— 

Le président du Consistoire central, Joël Mergui, qui a été reçu jeudi par François Fillon avec le grand rabbin Gilles Bernheim, a jugé que "l'incident" né des propos du Premier ministre sur les abattages rituels était "clos", mais ajouté rester "en état d'alerte".
Le président du Consistoire central, Joël Mergui, qui a été reçu jeudi par François Fillon avec le grand rabbin Gilles Bernheim, a jugé que "l'incident" né des propos du Premier ministre sur les abattages rituels était "clos", mais ajouté rester "en état d'alerte". — Eric Feferberg afp.com

Le président du Consistoire central, Joël Mergui, qui a été reçu jeudi par François Fillon avec le grand rabbin Gilles Bernheim, a jugé que "l'incident" né des propos du Premier ministre sur les abattages rituels était "clos", mais ajouté rester "en état d'alerte".

"Sur ces propos, l'incident est clos", a déclaré à la presse M. Mergui au terme de cet entretien d'une heure. "Sur la vigilance, les suites qui vont être données, c'est un travail de fond (...). Il faut qu'on continue à travailler à avoir des garanties - que nous avons entendues du Premier ministre -, du ministère de l'Agriculture et de tous les partis politiques", a-t-il ajouté.