Affaire Bettencourt: Eric Woerth à nouveau mis en examen

JUSTICE L'ex-ministre du Budget, mis en examen mercredi soir pour trafic d'influence passif, est cette fois visé pour «recel de financement illicite de parti politique»...

E.O., avec agences
— 
Eric Woerth, le 7 février 2012 à l'Assemblée nationale.
Eric Woerth, le 7 février 2012 à l'Assemblée nationale. — CHESNOT/SIPA

Eric Woerth a été mis en examen ce jeudi pour «recel de financement illicite de parti politique», a l’issue d’une nouvelle audition à Bordeaux, par les juges d'instruction en charge de l'affaire.

«A l'issue de cette audition qui a pris fin à 18h, il a été mis en examen du chef de recel à raison d'une présumée remise de numéraire qui lui aurait été faite par Patrice de Maistre», a précisé le parquet de Bordeaux dans un communiqué.

Il «s'insurge qu'on lui demande des comptes sur quelque chose qui n'a pas existé»

L'allégation de recel porte sur un versement supposé de 150.000 euros en espèces pour la campagne de Nicolas Sarkoy en 2007. «Ces faits n'ont pas existé, monsieur Woerth s'insurge qu'on lui demande des comptes sur quelque chose qui n'a pas existé», a réagi son avocat, Jean-Yves Leborgne, auprès de Reuters. Eric Woerth, qui a été entendu pendant neuf heures jeudi, a toujours nié toute malversation et se dit victime de calomnies.

Eric Woerth a déjà passé mercredi une journée entière d'audition qui s'est soldée par sa mise en examen pour trafic d'influence passif, une accusation qui pourrait viser l'emploi de sa femme Florence dans la société Clymène gérant la fortune de Lilianne Bettencourt.