Fillon: "l'idée d'une pause" dans les réformes est "impossible et dérisoire"

© 2012 AFP

— 

Le Premier ministre, François Fillo,n a affirmé lundi que les réformes annoncées par Nicolas Sarkozy la veille ne constituaient "pas une acclération politique", mais que le contexte de crise rendait "impossible et dérisoire l'idée d'une pause" dans les réformes
Le Premier ministre, François Fillo,n a affirmé lundi que les réformes annoncées par Nicolas Sarkozy la veille ne constituaient "pas une acclération politique", mais que le contexte de crise rendait "impossible et dérisoire l'idée d'une pause" dans les réformes — Johanna Leguerre afp.com

Le Premier ministre, François Fillon a affirmé lundi que les réformes annoncées par Nicolas Sarkozy la veille ne constituaient "pas une acclération politique", mais que le contexte de crise rendait "impossible et dérisoire l'idée d'une pause" dans les réformes.

"Il ne s'agit pas d'une accélération politique mais de la poursuite d'un programme de réformes constant et cohérent", a déclaré M. Fillon lors d'une conférence de presse au lendemain de l'intervention télévisée du chef de l'Etat.

"La violence de la crise, les engagements que nous avons collectivement pris au sein de la zone euro, la dégradation de la situation économique rendent impossible et dérisoire l'idée d'une pause dans la mise en oeuvre des réformes", a-t-il ajouté.