Sarkozy redit son opposition au vote des étrangers non-européens

Reuters

— 

Nicolas Sarkozy a réaffirmé dimanche à Cayenne son opposition au vote des étrangers n'appartenant pas à l'Union européenne lors d'élections locales en France, proposition défendue au même moment au Bourget, près de Paris, par le candidat socialiste à l'élection présidentielle, François Hollande.

Le président de la République adressait de Guyane ses voeux aux départements et territoires français d'Outre-mer (Dom-Tom), où les étrangers représentent plus du tiers de la population. «Nous formons une nation qui se reconnaît dans des valeurs communes, dans une histoire partagée, dans une communauté de destin», a-t-il déclaré devant quelque 1.200 personnes.

«Je me suis opposé à l'idée d'accorder le droit de vote aux étrangers non-communautaires, même pour les élections locales», a-t-il rappelé. Il faisait allusion à la bataille lancée l'automne dernier par la nouvelle majorité sénatoriale de gauche, pour tenter de faire voter un texte en ce sens, déjà adopté par l'Assemblée nationale en 2000 sous le gouvernement du Premier ministre socialiste Lionel Jospin.