Qui sont les «hommes du président» Sarkozy?

POLITIQUE Courroye, Hortefeux, Bouygues, Lagardère, Guaino, Gaudin... Qu'ils soient amis ou conseillers, ils constituent le réseau de Nicolas Sarkozy...

Bérénice Dubuc

— 

Nicolas Sarkozy et Martin Bouygues, le 21 mai 2011
Nicolas Sarkozy et Martin Bouygues, le 21 mai 2011 — AFP PHOTO/ ISSOUF SANOGO

Epinglé. Bernard Squarcini, le chef de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), est le sujet de L’espion du président, un livre qui sort ce jeudi, qui l’accuse d’être à la solde de Nicolas Sarkozy et de diriger une police parallèle au sein du renseignement intérieur françaispour enquêter sur la presse et l'opposition. Bernard Squarcini est en effet, comme un certain nombre d’autres, un proche du chef de l’Etat. Qu’ils soient amis ou conseillers, 20 Minutes fait le point sur les réseaux du Président, secteur par secteur.

Les magistrats

Philippe Courroye

Le procureur de Nanterre, qui vient d’être mis en examen dans l’affaire des écoutes du Monde, et Nicolas Sarkozy se connaissent depuis une dizaine d’années. Alors  maire de Neuilly, le futur chef de l’Etat rencontre celui qui n’est encore que juge d’instruction dans un cadre privé. En 2003, Nicolas Sarkozy devenu ministre de l'Intérieur travaille de concert avec le juge Courroye pour lutter contre les nationalistes corses. Une offensive qui verra la chute de Charles Pieri, leader nationaliste, en 2005.

En 2007, entre les deux tours de l’élection, Philippe Courroye est nommé procureur de la République de Nanterre, alors même que le Conseil supérieur de la magistrature avait rendu un avis négatif sur le sujet. La proximité des deux hommes, qui dînent souvent entre amis, est ouvertement affichée. Lorsque Nicolas Sarkozy remet les insignes d'officier de l'Ordre national du mérite en avril 2009 à son «cher Philippe», il déclare: «On nous reproche de nous connaître, a-t-il dit. Mais cela ne l'a pas empêché de faire son métier, ni moi le mien.»

Yves Bot

L'ancien procureur de Paris et actuel avocat général à la Cour de Justice des Communautés européennes, Yves Bot, 61 ans, est lui aussi réputé proche de Nicolas Sarkozy. Comme Philippe Courroye, c’est à l’époque du passage au ministère de l'Intérieur de Nicolas Sarkozy que les deux hommes se rapprochent. En 2005, alors procureur général de la cour d'appel de Paris, Yves Bot a suivi en détail l'affaire Clearstream, dans laquelle Dominique de Villepin est soupçonné d'avoir voulu déstabiliser Nicolas Sarkozy dans la course à la présidentielle.

Les hommes politiques

Brice Hortefeux 

C’est l’ami de trente ans du Président Sarkozy, le parrain de son fils Jean. Celui qui n’est jamais bien loin. Il a été successivement est ministre de l'Immigration (2007-2009), du Travail (2009) puis de l'Intérieur (2009-2011) des trois gouvernements François Fillon, et est aujourd’hui député au parlement européen. Et conseiller du Président. 

Les patrons de médias

Nicolas Sarkozy entretient des liens avec plusieurs patrons de groupes de presse : Arnaud Lagardère, PDG de Lagardère Média, qui détient entre autres "Paris Match" et Europe 1, Martin Bouygues, PDG de TF1, Serge Dassault, propriétaire du "Figaro", et Jean-Pierre Elkabbach, président d'Europe 1.

Martin Bouygues

Cet ami intime de Nicolas Sarkozy est considéré comme son «meilleur ami». Il a été le témoin du chef de l’Etat lors de son mariage avec Cécilia et est le parrain de leur fils Louis. Le patron du groupe de BTP Bouygues est également PDG de TF1. Les deux hommes se téléphonent régulièrement.

Arnaud Lagardère

Si Martin Bouygues est le meilleur ami de Nicolas Sarkozy, Arnaud Lagardère est son «frère». Ce dernier est PDG de Lagardère Média, qui détient entre autres Paris Match et Europe 1, mais est aussoi président du conseil d'administration d'EADS, ou encore administrateur de LVMH.

Edouard de Rothschild

Là encore une amitié de longue date, partagée par le couple que Nicolas Sarkozy formait alors avec Cécilia. Entré au capital de Libération à l'automne 2004, Edouard de Rothschild est aussi associé-gérant de Rothschild & Cie Banque.

Les industriels

Bernard Arnault

Bernard Arnault était l’autre témoin du mariage de Nicolas et Cécilia Sarkozy en 1996. Leur amitié s’est également nouée à Neuilly. Le PDG de LVMH, à la tête de la première fortune française et de la 4e fortune mondiale en 2011 selon le magazine Forbes, est moins proche du chef de l’Etat qu’auparavant, mais Nicolas Bazire, ancien du cabinet Balladur à Matignon et désormais pilier du groupe Arnault, lui aussi très proche de Nicolas Sarkozy, assure la continuité des liens.

Serge Dassault

 Le sénateur et PDG du Groupe Dassault, soutien du candidat Sarkozy en 2007, est lui ausis l’ami de Nicolas Sarkozy. Il a fait partie des heureux invités au Fouquet’s, au soir de la victoire à la présidentielle.

Les conseillers

Henri Guaino

Celui qui se définit comme «l'ami, le conseiller, la plume de Nicolas Sarkozy», est son conseiller spécial depuis mai 2007.

Xavier Musca

Nicolas Sarkozy connaît Xavier Musca depuis plus de trente ans, et ce dernier a toute sa confiance. Il est secrétaire général de l'Elysée, où il est l’un des rares à tutoyer le président, depuis février 2011. Ancien patron du Trésor, il est également le «Monsieur Economie» du Président, et lorgne la tête de la Caisse des dépôts et consignation (CDC).

Nicolas Bazire

Il est le deuxième Nicolas. Celui qui était directeur du cabinet du Premier ministre Edouard Balladur lorsque Sarkozy était ministre du Budget, et directeur de la campagne présidentielle de Balladur lorsque Sarkozy en était porte-parole. Le numéro 2 du groupe LVMH est resté un ami du président, dont il à l'oreille. Bazire est également très proche de Brice Hortefeux. Sur le plan privé, il a aussi été le témoin du mariage du président de la République avec Carla Bruni en 2008. Nicolas Bazire est soupçonné d’avoir réceptionné des valises de billets dans l’affaire du «Karachigate», et a été mis en examen par le juge Van Ruymbeke le 22 septembre, pour complicité d’abus de biens sociaux.

Thierry Gaubert

Il fut collaborateur de Nicolas Sarkozy à la mairie de Neuilly-sur-Seine puis l’a conseillé au ministère du Budget dans les années 1990. Il est aujourd’hui directeur des relations publiques du président et conseiller du président du groupe bancaire BPCE (Banques populaires-Caisses d'épargne). Soupçonné d’avoir transporté des valises de billets dans l’affaire du «Karachigate», il «n’est plus dans l’entourage du président de la République depuis plus de quinze ans», selon Henri Guaino.

Les policiers

Michel Gaudin

Préfet de police de Paris depuis mai 2007, l’ancien directeur général de la police nationale (DGPN),  chapeaute notamment l’Inspection générale des services (IGS) et la police judiciaire. Fidèle de Pasqua puis de Sarkozy à l’Intérieur. Il fait partie des «hommes du président» Sarkozy et ne tait pas leur proximité.

Bernard Squarcini

Le patron de la DCRI depuis sa création en 2008 est extrêmement proche de l'Élysée, à tel point qu’il est aujourd’hui accusé d’être «instrumentalisé» par le Palais. Grand ami de Nicolas Sarkozy, il est son homme de confiance.  Les deux hommes se sont rencontrés en 2002, place Beauvau, et «le Squale» a mené à bien l'arrestation d'Yvan Collona. Bernard Squarcini a été mis en examen en octobre dernier pour «atteinte au secret des correspondances» et «collecte illicite de données» dans l'affaire des fadettes du journal Le Monde.