Radiation de Rama Yade: Le tribunal se rend à son domicile de Colombes

© 2012 AFP

— 

Le tribunal correctionnel de Nanterre a relaxé jeudi l'ex-secrétaire d'Etat Rama Yade dans son procès pour faux, usage de faux et inscription indue sur une liste électorale à Colombes (Hauts-de-Seine), où elle est élue d'opposition.
Le tribunal correctionnel de Nanterre a relaxé jeudi l'ex-secrétaire d'Etat Rama Yade dans son procès pour faux, usage de faux et inscription indue sur une liste électorale à Colombes (Hauts-de-Seine), où elle est élue d'opposition. — Sylvain Thomas AFP

La magistrate du tribunal d'instance de Colombes (Hauts-de-Seine) saisie de la demande de réinscription sur les listes électorales de la ville de Rama Yade a décidé de se rendre ce mardi après-midi au domicile déclaré par l'ex-secrétaire d'Etat, radiée mi-décembre.

La magistrate a proposé, après avoir entendu les plaidoiries, d'aller au domicile de Rama Yade (Parti radical) «pour crever l'abcès» et établir une bonne fois pour toutes s'il s'agit ou non de son adresse réelle. L'ex-secrétaire d'Etat et conseillère municipale d'opposition de Colombes, présente à l'audience, s'est déclarée favorable à cette demande. Vers 15h30, la magistrate, Rama Yade et son avocat pénétraient dans l'immeuble où la conseillère municipale d'opposition a déclaré habiter, a constaté un journaliste de l'AFP.

Radiée «d'office» le 15 décembre

Début janvier, la commission de révision des listes électorales de Colombes (Hauts-de-Seine) avait refusé de réinscrire Rama Yade (Parti radical), radiée mi-décembre alors qu'elle veut briguer en juin la circonscription d'Asnières-Colombes-sud, actuellement aux mains du député UMP Manuel Aeschlimann.

La conseillère municipale et régionale avait été radiée «d'office» le 15 décembre du bureau n°1 par la commission de révision parce qu'elle ne justifiait pas de son attache avec la ville. Quelques jours avant sa radiation, la proche de Jean-Louis Borloo avait engagé les démarches nécessaires pour être inscrite dans un autre bureau de vote (n°29) de la ville.