Espionnage présumé de Valérie Trierweiler : L'enquête classée sans suite

JUSTICE La compagne de François Hollande a indiqué «prendre acte de cette décision»....

E.O., avec AFP

— 

Le parquet de Paris a classé sans suite l'enquête portant sur d'éventuelles investigations policières conduites sur la compagne de François Hollande, la journaliste Valérie Trierweiler, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.
Le parquet de Paris a classé sans suite l'enquête portant sur d'éventuelles investigations policières conduites sur la compagne de François Hollande, la journaliste Valérie Trierweiler, a-t-on appris mercredi de source judiciaire. — Fred Dufour afp.com

Le parquet de Paris a classé sans suite l'enquête portant sur d'éventuelles investigations policières conduites sur la compagne de François Hollande, la journaliste Valérie Trierweiler, a-t-on appris ce mercredi de source judiciaire.

Valérie Trierweiler «prend acte de la décision de classer sans suite» sa plainte et «même si des interrogations subsistent à l'issue des investigations menées, (elle) n'entend pas, en l'état, relancer la procédure judiciaire», selon un communiqué de son avocate Me Frédérique Giffard.

Plainte de Guéant

Une enquête préliminaire avait été ouverte en octobre afin de déterminer la véracité d'informations révélées par l'hebdomadaire L'Express, selon lesquelles des membres de la Direction du renseignement de la préfecture de police de Paris auraient enquêté, début janvier 2011, sur Valérie Trierweiler. Le journal, s'appuyant sur «des sources policières concordantes», soutenait qu'une «notice biographique fouillée» de la compagne du candidat socialiste avait été rédigée.

La préfecture de police de Paris avait immédiatement démenti l'information, et le ministre de l'Intérieur Claude Guéant avait porté plainte contre le magazine pour «diffamation publique à l'encontre d'une administration et diffusion de fausse nouvelle»