Pour l'ancien médiateur de la République, les Français «sont en train d'imploser»

Avec Reuters

— 

Les Français, de plus en plus atteints par la précarité et las du «cynisme politique», «sont en train d'imploser», ce qui pourrait se traduire à l'élection présidentielle par une poussée du Front national, estime Jean-Paul Delevoye. Dans son dernier rapport, en tant que médiateur de la République, publié en mai 2011, Jean-Paul Delevoye, issu de la majorité, dépeignait une société française souffrant de «burn-out», c'est-à-dire d'épuisement psychique.

Dans un livre à paraître jeudi («Reprenons-nous!»), le désormais président du Conseil économique, social et environnemental (CESE) estime que la situation s'aggrave.

«La France est toujours en état d'usure psychique et la crise accentue forcément ce sentiment. Il y a aujourd'hui 12 à 15 millions de personnes pour qui les fins de mois se jouent à 50 ou 150 euros près. L'angoisse des fins de mois est un élément qui nourrit encore un peu plus l'anxiété», dit-il dans un entretien publié mercredi dans Le Parisien-Aujourd'hui en France. Selon une étude publiée en août dernier par l'Insee, 8,2 millions de Français vivaient en 2009 sous le seuil de pauvreté, fixé à 954 euros mensuels.

«Les Français sont en train d'imploser, à cause d'une pression trop forte et d'un mal-vivre ensemble de tous les jours», dit-il. «Avant, on était fatigué physiquement, maintenant, on est fatigué psychiquement».