Jouanno «très réservée» sur le parachutage de Beigbeder dans le XIIe à Paris

© 2012 AFP

— 

L'ancienne ministre Chantal Jouanno, nouvelle sénatrice UMP de Paris, a confirmé vendredi dans un chat au Monde.fr qu'elle sera candidate dans le XIIe arrondissement de la capitale à l'occasion des municipales de 2014.
L'ancienne ministre Chantal Jouanno, nouvelle sénatrice UMP de Paris, a confirmé vendredi dans un chat au Monde.fr qu'elle sera candidate dans le XIIe arrondissement de la capitale à l'occasion des municipales de 2014. — Fred Dufour afp.com

La sénatrice UMP de Paris Chantal Jouanno, qui brigue la mairie du XIIe arrondissement de Paris en 2014, a indiqué mercredi qu'elle était «très réservée» sur le possible parachutage de l'homme d'affaires Charles Beigbeder dans cette partie de Paris pour les législatives de juin.

«C'est un homme que j'apprécie, de qualité. Pour autant, on est dans un territoire où, pour la quatrième fois, on nous propose le même schéma (de parachutage, ndlr) et ça a laissé beaucoup de traces aussi bien chez les militants que chez les électeurs», a déclaré l'élue parisienne sur France Inter.

«On a le droit d'être candidat, pour autant je pense que ça va être très difficile» car la 8e circonscription est «difficile» à conquérir pour la droite, selon elle.

«Je suis très réservée», a insisté l'élue régionale à propos de la candidature Beigbeder, un proche de Jean-François Copé, rappelant que «deux femmes» sont déjà candidates, les UMP Corinne Tapiero et Valérie Montandon, de même que Franck Margain, conseiller régional UMP et vice-président du Parti chrétien démocrate de Christine Boutin.

«On cherche des femmes, profitons-en», a aussi plaidé Mme Jouanno qui, comme de nombreuses élues UMP, déplore le fait que les investitures UMP attendues mercredi soir risquent de laisser peu de places aux femmes dans des circonscriptions gagnables.

Le XIIe arrondissement a plusieurs fois été le théâtre de fiascos politiques pour l'UMP: en 2007, Arno Klarsfeld y avait été parachuté en patin à roulettes et, lors des municipales de 2008, Jean-Marie Cavada y avait réalisé un mauvais score au second tour.