Réforme du droit du travail: La France pas mature, selon Larcher

Avec Reuters

— 

La France n'a pas atteint le «degré de maturité» sociale suffisant pour mettre en oeuvre une réforme du droit du travail, qui remettrait en cause notamment les 35 heures, a estimé ce mercredi Gérard Larcher.

Le Premier ministre, François Fillon, a annoncé mardi aux députés UMP que le gouvernement présenterait une réforme du droit du travail après le sommet social du 18 janvier. «C'est vraiment un sujet de discussion et de débat avec les partenaires sociaux», a déclaré le sénateur UMP Gérard Larcher, ancien ministre du Travail, sur Canal+. «En clair, est-ce qu'on passe de la discussion de branche (...) à une discussion dans chaque entreprise?» sur l'organisation du temps de travail, pour plus de flexibilité, a-t-il expliqué.

«Les Allemands l'ont fait. Est-ce qu'on est au même degré de maturité dans le dialogue social? Je n'en suis pas encore tout à fait certain», a commenté Gérard Larcher, auquel Nicolas Sarkozy a demandé de participer à la préparation du sommet social du 18 janvier. Le texte sur le droit du travail, a précisé François Fillon, permettrait des ajustements, au sein des entreprises, du temps de travail et des rémunérations en fonction de l'activité.