Jospin "préoccupé" par le ton de la campagne

© 2012 AFP

— 

L'ancien Premier ministre Lionel Jospin a affirmé mardi que le "ton de la campagne" présidentielle le "préoccupait" et a relevé que la France avait selon lui trois "grands défis à relever", dans un éditorial sur LCI.
L'ancien Premier ministre Lionel Jospin a affirmé mardi que le "ton de la campagne" présidentielle le "préoccupait" et a relevé que la France avait selon lui trois "grands défis à relever", dans un éditorial sur LCI. — Alexander Klein afp.com

L'ancien Premier ministre Lionel Jospin a affirmé mardi que le "ton de la campagne" présidentielle le "préoccupait" et a relevé que la France avait selon lui trois "grands défis à relever", dans un éditorial sur LCI.

"Ce soir, je parlerai du ton de la campagne car il me préoccupe. Je voudrais vous dire: +n'écoutons pas les snipers, les torpilleurs, les aboyeurs, qui au signal, partent en meute contre des cibles qu'ils veulent déconsidérer".

Il a annoncé qu'il prendrait la parole dans ces courts éditoriaux deux fois par semaine, les mardi et jeudi.

"Réclamons pour cette campagne une tenue, une hauteur de vie dignes d'un grand débat", a-t-il ajouté, précisant qu'il "respecterait toujours les personnes et les faits".

C'est une "attitude d'autant plus nécessaires que la France a de grands défis à relever", a-t-il dit. Un défi "économique: sortir de la crise", un défi "social: il s'agit de faire reculer la désespérance" et, troisième défi "reformer la communauté républicaine" sur des "valeurs positives" comme l"'égalité des chances" et le "refus de l'injustice".

"Contrairement à ce qu'a dit François Fillon" lundi, "ce n'est pas diaboliser que faire des constats", soulignant que le chômage a "explosé" ou encore que "les précaires sont de plus en plus nombreux".