Législatives: Jack Lang investi par les militants socialistes dans les Vosges

POLITIQUE C'est le maire de Saint-Dié qui l'a annoncé...

© 2012 AFP

— 

L'ancien ministre Jack Lang, 72 ans, a été désigné samedi matin à l'unanimité comme candidat socialiste aux élections législatives dans la deuxième circonscription des Vosges, à Saint-Dié, par les militants PS locaux, a annoncé à l'AFP le maire de Saint-Dié, Christian Pierret.
L'ancien ministre Jack Lang, 72 ans, a été désigné samedi matin à l'unanimité comme candidat socialiste aux élections législatives dans la deuxième circonscription des Vosges, à Saint-Dié, par les militants PS locaux, a annoncé à l'AFP le maire de Saint-Dié, Christian Pierret. — Fred Dufour afp.com

L'ancien ministre Jack Lang, 72 ans, a été désigné ce samedi matin à l'unanimité comme candidat socialiste aux élections législatives dans la deuxième circonscription des Vosges, à Saint-Dié, par les militants PS locaux, a annoncé à l'AFP le maire de Saint-Dié, Christian Pierret.

«Quelque 200 militants ont participé au vote. Jack Lang représente un espoir dans cette circonscription», a expliqué Christian Pierret, ancien député de ce territoire (1978-1993, puis 1997-2002), mais candidat malheureux en 2002 et 2007.

«Il n'y avait pas d'autres candidats. Je ne souhaitais moi-même pas me présenter, en vertu du principe de non-cumul des mandats. J'ai alors fait appel à Jack Lang: il est né dans les Vosges, il a vécu à Nancy, c'est un Lorrain», a souligné Christian Pierret.

Selon lui, l'ancien ministre de François Mitterrand n'a toutefois «pas choisi la facilité».

«Il avait d'autres propositions, il a préféré les Vosges. Cette élection est jouable, mais pas facile. Il a choisi d'affronter la région par la face Nord», a-t-il estimé.

En mal de circonscription

Jack Lang était jusqu'alors en mal de circonscription: après avoir refusé de se soumettre au vote des militants le 1er décembre à Boulogne-sur-Mer, il n'avait pas été réinvesti dans le Pas-de-Calais.

Il avait toutefois indiqué qu'il serait «candidat aux législatives l'année prochaine».

Depuis mi-décembre, des rumeurs avaient annoncé son arrivée dans les Vosges, département où il est né en septembre 1939. D'autres rumeurs l'avaient ensuite annoncé en Haute-Garonne, dans la Somme, dans l'Aisne, ou dans les Pyrénées-Atlantiques.

L'ancien ministre de la Culture a été député de 1986 à 2000 dans le Loir-et-Cher, puis depuis 2002 dans le Pas-de-Calais.

L'actuel député de la deuxième circonscription des Vosges, Gérard Cherpion (UMP), avait été réélu en 2007 au second tour avec 54,99% des suffrages exprimés, contre Christian Pierret.