Copé se démarque de Wauquiez, partisan d'un «protectionnisme moderne»

© 2011 AFP

— 

Le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, s'est démarqué jeudi sur RTL du ministre de l'Enseignement supérieur, Laurent Wauquiez, partisan d'un "protectionnisme moderne".
Le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, s'est démarqué jeudi sur RTL du ministre de l'Enseignement supérieur, Laurent Wauquiez, partisan d'un "protectionnisme moderne". — Bertrand Guay afp.com

Le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, s'est démarqué jeudi sur RTL du ministre de l'Enseignement supérieur, Laurent Wauquiez, partisan d'un "protectionnisme moderne".

"Personne ne peut penser raisonnablement que le mot de protectionnisme est un mot moderne", a lancé M. Copé.

Laurent Wauquiez, ministre de la Recherche et leader du collectif UMP "la droite sociale", avait plaidé le 17 décembre en faveur d'un "protectionnisme moderne" européen qui "accepte le bras de fer avec ses principaux rivaux", notamment les Etats-Unis et la Chine.

"Il faut laisser des partis extrêmes défendre cette idée du protectionnisme français qui consisterait, et ce serait suicidaire, à fermer les frontières françaises", a ajouté M. Copé, soulignant que l'on "n'est pas autosuffisant".

Selon lui, "si on commence à mettre des frontières (...) on aura des rétorsions immédiates des pays étrangers qui n'achèteront plus les produits français".

"Ce n'est pas parce qu'on met moderne à côté de protectionnisme que tout d'un coup on s'achète un brevet de modernité", a également fait valoir M. Copé.

"Le vrai sujet est de relocaliser les activités et faire du +made in France+", a précisé M. Copé.