Grandes et petites phrases politiques de l'année 2011

RÉTROSPECTIVE ois après mois, les meilleures petites phrases et lapsus politiques...

Anne-Laëtitia Béraud

— 

François Hollande et Jacques Chirac montrent beaucoup de complicité lors d'une exposition consacrée à l'art chinois au Musée de Saran, en Corrèze, samedi 11 juin 2011.
François Hollande et Jacques Chirac montrent beaucoup de complicité lors d'une exposition consacrée à l'art chinois au Musée de Saran, en Corrèze, samedi 11 juin 2011. — AFP PHOTO JEAN-PIERRE MULLER

Janvier

«Le savoir-faire, reconnu dans le monde entier, de nos forces de sécurité permet de régler des situations sécuritaires de ce type». Trois jours avant la chute du président tunisien, le 12 janvier, Michèle Alliot-Marie, alors ministre des Affaires étrangères, propose l’aide de la France au régime de Ben Ali. Elle démissionne le 27 février.

Février

Le programme du Parti socialiste? «Un programme extrêmement vague… vaste, et c’est ça l’essentiel aujourd’hui». Martine Aubry, alors candidate à la primaire socialiste, commet un lapsus le 27 février sur France 2. Elle retrouve son poste de Première secrétaire nationale du PS après l’élection qui consacre François Hollande comme candidat PS à l’élection présidentielle.


Lapsus d'Aubry: "un projet extrêmement vague" 

Mars

«La météorologie fait que cet accident étant survenu dans l’hémisphère sud, a priori le système de vents reste dans l’hémisphère sud, mais on ne peut pas en être certain.» Cécile Duflot, le 16 mars, réagit à la catastrophe nucléaire de la centrale de Fukushima. La secrétaire nationale d'Europe Ecologie-les Verts nous apprend que le Japon est situé dans l'hémisphère sud.

Avril

«Le gaz de shit…de schiste». François Fillon, à l’Assemblée nationale, le 16 avril. Interrogé sur la question des gaz de schiste, qui enflamment le débat parlementaire pendant plusieurs semaines, le lapsus du Premier ministre fait rire l’hémicycle.  

Mai

«Je connais le nom d’un ancien ministre qui s’est fait poisser à Marrackech dans une partouze avec des petits garçons» sort Luc Ferry, au Grand Journal de Canal +, le 30 mai. La sortie de l’ancien ministre de l’Education nationale, évoquant les scandales sexuels étouffés, fait vivement réagir le gouvernement. Le philosophe n’éclaircira pas ses propos.

Juin

«Je voterai Hollande, si Juppé n’est pas candidat. Je peux dire que je voterai Hollande». Jacques Chirac, le 11 juin, lors d’un déplacement en Corrèze en compagnie de François Hollande, président du conseil général de ce département, se lâche devant les caméras de BFM-TV. Nicolas Sarkozy, déjà épinglé dans le deuxième volet des mémoires de l’ancien chef de l’Etat, appréciera.

Juillet

«J’ai rêvé que nous puissions remplacer ce défilé [militaire, ndlr] par un défilé citoyen où nous verrions les enfants des écoles, où nous verrions les étudiants, où nous verrions aussi les seniors défiler dans le bonheur d'être ensemble, de fêter les valeurs qui nous réunissent.» Eva Joly, le 14 juillet, lance la proposition d'une suppression du défilé militaire. Ruade dans les brancards de la classe politique.

Août

«Je ne ferai aucune petite phrase qui dégrade le débat politique». Ségolène Royal, alors candidate à la primaire PS, affirme qu’elle ne savonnera pas la planche à un éventuel retour en politique en France. Une petite phrase pour balancer sur l’attitude de Martine Aubry, également candidate, qui, la veille, sur le plateau du Grand Journal de Canal +, a pris ses distances avec DSK.

Septembre

«Vous ne me laissez pas parler, on se croirait chez les Bolcheviks ici.» Jean-Marie Le Pen, le 14 septembre au Parlement européen de Strasbourg, s’enflamme après avoir insulté Daniel Cohn-Bendit, qui le critiquait violemment sur sa réaction à propos de la tuerie en Norvège.

Octobre

«Quand je rentre je me couche. Trop épuisé. Avec toi?» Eric Besson, le 19 octobre sur Twitter. Proposition indécente, erreur de manipulation, piratage? Le ministre de l’Industrie supprime sa petite phrase après les réactions des Twittonautes.

Novembre

«Au Sénat je m’ennuie. Il ne se passe rien, il n’y a pas de journalistes. Le palais du Luxembourg, c’est vieillot. On dirait un bordel des années 30». Le socialiste André Vallini, à peine élu sénateur, se fait coincer par le Petit Journal de Canal +.

Décembre

«La politique à la Bismarck de madame Merkel». Arnaud Montebourg le 2 décembre, lance un commentaire germanophobe sur la politique allemande pour résoudre la crise de la dette des pays de la zone euro.

>> Et vous, qu’avez-vous retenu comme "meilleure" phrase politique de 2011? Dites-le nous dans les commentaires ci-dessous…