Présidentielle 2012: Le gouvernement refuse de faire de la publicité sur les listes électorales, dénonce l'équipe de François Hollande

© 2011 AFP
— 
Najat Vallaud Belkacem, l'une des porte-parole de François Hollande, a estimé lundi que le gouvernement, "rompant avec tous les usages républicains, se refuse à organiser une campagne de communication digne de ce nom pour l'inscription sur les listes électotales".
Najat Vallaud Belkacem, l'une des porte-parole de François Hollande, a estimé lundi que le gouvernement, "rompant avec tous les usages républicains, se refuse à organiser une campagne de communication digne de ce nom pour l'inscription sur les listes électotales". — Fred Dufour afp.com

Najat Vallaud Belkacem, l'une des porte-parole de François Hollande, a estimé ce lundi que le gouvernement, "rompant avec tous les usages républicains, se refuse à organiser une campagne de communication digne de ce nom pour l'inscription sur les listes électotales".

"Alors que 2012 sera une année électorale décisive pour l'avenir du pays, le gouvernement, rompant avec tous les usages républicains, se refuse à organiser une campagne de communication digne de ce nom pour l'inscription sur les listes électorales", a écrit l'adjointe PS au maire de Lyon dans un communiqué.

Jeunesse en ligne de mire

"On estime pourtant aujourd'hui à 9% du corps électoral le nombre de Français non inscrits. Parmi eux, les jeunes sont les premiers concernés: 29% chez les 18 ans, 13% chez les 18-22 ans", fait valoir Najet Vallaud Belkacem.

"Le gouvernement se désintéresse t-il totalement de la jeunesse ? Ou craint-il sa sanction si elle accède aux urnes ? La question se pose légitimement quand on sait que le résultat de la politique de la majorité actuelle, c'est qu'un jeune sur cinq vit désormais sous le seuil de pauvreté", poursuit cette membre de l'équipe du candidat socialiste.

Pour elle, "François Hollande a, quant à lui, mis la jeunesse au coeur de son projet présidentiel. Il serait de bonne démocratie que l'ensemble de celle-ci puisse s'exprimer en mai prochain".