Petite annonce dans «Libération»: Julien Bayou avoue

POLITIQUE Il voulait lui «donner un coup de main». Humoristique...

B.D. et M.P.

— 

La petite annonce parue dans Libération le mardi 20 décembre, ironisant sur Jack Lang.
La petite annonce parue dans Libération le mardi 20 décembre, ironisant sur Jack Lang. — 20minutes.fr

«Urgent. JH, 72 ans, tjs fringant, noctambule festif tous les 21 juin, recherche activement circonscription accueillante et tolérante. Dispose parachute si besoin. Contact: djack.lang@sfio.fr». Cette annonce, parue ce mardi matin dans la page dédiée aux petites annonces de Libération, qui ironise sur le député socialiste Jack Lang, sans circonscritpion pour les législatives de 2012,  a fait le tour des réseaux sociaux.

«Délire»

Une bonne blague faite par un militant PS? Mystère, une employée des petites annonces du quotidien expliquait à l'AFP que le message a du être rédigé directement via Internet, ne l'ayant pas pris en sténo. 

Il s'agit en fait d'un élu d'Europe Ecologie-Les Verts, le militant Julien Bayou, comme il l'a reconnu sur Twitter après avoir été «grillé» sur le site de microblogging par la conseillère régionale EELV d'IDF Nadège Abomangoli. Conseiller régional, membre de l'équipe de campagne d'Eva Joly mais aussi des collectifs Jeudi noir et Sauvons les riches, Julien Bayou a expliqué à l'AFP qu'il s'agissait d'une «plaisanterie», d'un «délire» avec des amis d'EELV et du PS. «Il fallait lui donner un coup de main», a-t-il ajouté, faisant allusion avec humour à la non-investiture de Jack Lang par le PS dans le Pas-de-Calais, dont il est député sortant, après qu'il a refusé de se présenter au vote des militants socialistes le 1er décembre dernier.