Aéroports: Eva Joly veut obliger à négocier avant d'avoir recours à la grève

© 2011 AFP

— 

Eva Joly, candidate EELV à la présidentielle, interrogée lundi par i-Télé sur les débrayages dans les aéroports, a préconisé d'obliger à négocier avant d'avoir recours à la grève.
Eva Joly, candidate EELV à la présidentielle, interrogée lundi par i-Télé sur les débrayages dans les aéroports, a préconisé d'obliger à négocier avant d'avoir recours à la grève. — Miguel Medina afp.com

Eva Joly, candidate EELV à la présidentielle, interrogée ce lundi par i-Télé sur les débrayages dans les aéroports, a préconisé d'obliger à négocier avant d'avoir recours à la grève.

Questionnée sur un service minimum dans l'aérien, l'ex-magistrate a observé: «Il y a une chose plus urgente à faire en France: instaurer l'obligation de négocier avant d'utiliser l'arme constitutionnelle qui est la grève». Cela «existe en Allemagne et en Scandinavie et cela donne de bons résultats», a-t-elle observé. «Il y a un côté absurde de commencer un conflit par la grève et négocier après».

«En France, il n'y a pas la culture de la négociation préalable. On peut l'instaurer par la loi», a-t-elle dit, comprenant «parfaitement la colère des voyageurs qui voient leurs vacances compromises». Les agents aéroportuaires poursuivaient leur grève pour le quatrième jour en France, perturbant le trafic de grands aéroports.