Villepin: Le jugement «n'entache en rien la vie et l'action» de Jacques Chirac

© 2011 AFP

— 

Dominique de Villepin, qui fut le Premier ministre de Jacques Chirac, a estimé vendredi que la condamnation de celui-ci dans l'affaire d'emplois fictifs à la mairie de Paris, n'entachait "en rien la vie et l'action" d'un homme dont "la vérité" c'est "le service de la France".
Dominique de Villepin, qui fut le Premier ministre de Jacques Chirac, a estimé vendredi que la condamnation de celui-ci dans l'affaire d'emplois fictifs à la mairie de Paris, n'entachait "en rien la vie et l'action" d'un homme dont "la vérité" c'est "le service de la France". — Miguel Medina afp.com

Dominique de Villepin, qui fut le Premier ministre de Jacques Chirac, a estimé ce vendredi que la condamnation de celui-ci dans l'affaire d'emplois fictifs à la mairie de Paris, n'entachait «en rien la vie et l'action» d'un homme dont «la vérité» c'est «le service de la France».

«Il ne faut pas relire l'histoire à l'envers, surtout quand elle s'écrit si tardivement», a affirmé sur RTL le candidat de République solidaire à la présidentielle.

«Chirac s'est battu pour son pays qu'il aimait et qu'il aime profondément»

Exprimant sa «peine» pour l'ex-chef de l'Etat, condamné à deux ans de prison avec sursis dans l'affaire des emplois fictifs de Paris, Dominique de Villepin a ajouté:«Je connais bien Jacques Chirac et je sais que ce verdict l'affecte». Lui-même préfère retenir «un homme de combat».

«La vérité de Jacques Chirac, c'est le service de la France, il s'est battu pour son pays qu'il aimait et qu'il aime profondément», le jugement «n'entache en rien la vie et l'action de Jacques Chirac», a encore assuré celui qui fut aussi son secrétaire général à l'Elysée et son ministre.

Pour lui, il ne convient pas de revoir le statut pénal du chef de l'Etat: «consacrons-nous à l'essentiel, nous sommes dans un pays où la politique est impuissante, refondons la politique», mais «ce statut est tout à fait adapté», «il faut que le chef de l'Etat puisse agir efficacement».