Rama Yade radiée des listes électorales à Colombes où elle est élue

POLITIQUE Contrairement à ce qu'elle prétendait, Rama Yade ne vivait plus dans la commune où elle est élue...

20minutes.fr avec AFP

— 

L'ex-secrétaire d'Etat Rama Yade, dont la domiciliation de la résidence principale à Colombes est contestée, a été radiée jeudi des listes électorales de cette commune des Hauts-de-Seine où elle est élue municipale d'opposition, a annoncé le maire PS Philippe Sarre.
L'ex-secrétaire d'Etat Rama Yade, dont la domiciliation de la résidence principale à Colombes est contestée, a été radiée jeudi des listes électorales de cette commune des Hauts-de-Seine où elle est élue municipale d'opposition, a annoncé le maire PS Philippe Sarre. — Cyril Folliot afp.com

L'ex-secrétaire d'Etat Rama Yade, dont la domiciliation de la résidence principale à Colombes est contestée, a été radiée jeudi des listes électorales de cette commune des Hauts-de-Seine où elle est élue municipale d'opposition, a annoncé le maire PS Philippe Sarre.

«J'ai été informé que Rama Yade a été radiée des listes électorales ce soir», a dit à l'AFP M. Sarre, alors qu'une commission de révision des listes réunissant des représentants de la ville, de la préfecture et du TGI de Nanterre venait de se réunir. Cette mesure ne devrait toutefois pas empêcher Rama Yade de se présenter aux législatives l'an prochain.

Révélations

Plus tôt ce jeudi, leJDD.fr révélait l'existence d'un document prouvant que l'ex-secrétaire d'Etat n'avait pas payé de taxe d'habitation à Colombes depuis 2009.

Dès la fin du mois de novembre, le maire de Colombes contestait la domiciliation de Rama Yade dans la ville tandis que l'élue d'opposition lui affirmait «qu’elle vivait dans notre commune, et qu’elle m’invitait à l’occasion à me rendre chez elle». Rama Yade encourt une peine d’un an de prison et une amende de 15.000 euros, si un électeur se porte partie civile et entame une procédure judiciaire.