Qui a dit: «Cécile Duflot est prête à vendre père et mère pour devenir ministre»?

INDICE L'auteur de cette petite flèche est membre d'Europe Écologie - Les Verts, et a été brièvement candidat à la présidentielle de 2002...

E.O.
— 
Cécile Duflot, secrétaire nationale d'Europe Ecologie - Les Verts, a décidé d'être candidate à Paris lors des prochaines législatives.
Cécile Duflot, secrétaire nationale d'Europe Ecologie - Les Verts, a décidé d'être candidate à Paris lors des prochaines législatives. — REVELLI-BEAUMONT/SIPA

Il s’agit d’Alain Lipietz. Le site Rue89 rapporte les propos de l’ancien député européen d’EELV qui, lors d’un déjeuner, a fait part sans ambages de son avis sur la direction de son parti.

L’éphémère candidat à la présidentielle de 2002 égratigne la «bande des quatre» - Cécile Duflot, Jean-Vincent Placé, Stéphane Sitbon [le jeune directeur de campagne d’Eva Joly] et Alexis Braud [le responsable des événements de la campagne]. Ils «n’ont jamais travaillé ailleurs que dans le parti», souligne Alain Lipietz, qui estime qu’ils «sont arrivés trop jeunes en politiques».

Cécile Duflot est particulièrement visée. Selon Alain Lipietz, elle «est à la botte du PS, et est prête à vendre père et mère pour devenir ministre». L’ex-eurodéputé indique par ailleurs que l’accord signé avec le PS sur les investitures aux législatives est «le meilleur jamais obtenu» mais qu’il a été «mal négocié». «On aurait pu avoir mieux», pense-t-il.