La Rochelle: Une majorité d'électeurs opposés à la candidature de Ségolène Royal

Avec Reuters

— 

Ségolène Royal ne fait pas encore recette. Une nette majorité d'électeurs de la première circonscription de Charente-Maritime sont opposés à sa candidature, imposée par le Parti socialiste pour les législatives de juin 2012, selon un sondage Ifop et France Bleu publié ce mardi.

Dans cette enquête, 62% des électeurs interrogés «n'approuvent pas la décision des instances nationales du PS d'investir Ségolène Royal», contre 26% qui l'approuvent. La présidente de la région Poitou-Charentes, candidate pour succéder au maire de La Rochelle, Maxime Bono (PS), dans une circonscription qui lui a été réservée par les instances dirigeantes du PS contre l'avis de la Fédération départementale, ne trouve grâce qu'aux yeux de 45% des électeurs socialistes.

Le sondage, qui porte également sur les intentions de vote, prédit cependant que Ségolène Royal arriverait en tête au premier tour et s'imposerait au second devant l'UMP Sally Chadjaa. Ce sondage a été réalisé du 1er au 3 décembre selon la méthode des quotas auprès de 602 habitants inscrits sur les listes électorales dans cette circonscription.