Présidentielle: Boutin annonce les conditions de son ralliement à Sarkozy

© 2011 AFP

— 

Candidate assumée de "premier tour" à la présidentielle, Christine Boutin a livré lundi les conditions de son ralliement à Nicolas Sarkozy entre les deux tours du scrutin, voire avant l'élection si la menace du FN est trop élevée.
Candidate assumée de "premier tour" à la présidentielle, Christine Boutin a livré lundi les conditions de son ralliement à Nicolas Sarkozy entre les deux tours du scrutin, voire avant l'élection si la menace du FN est trop élevée. — Martin Bureau afp.com

Candidate assumée de «premier tour» à la présidentielle, Christine Boutin a livré lundi les conditions de son ralliement à Nicolas Sarkozy entre les deux tours du scrutin, voire avant l'élection si la menace du FN est trop élevée. «Il y a un certain nombre de choses auxquelles je tiens» et «qui feront l'objet d'une négociation (...) que ce soit avant, s'il y a un risque de Front national (au second tour, ndlr), ou que ce soit le soir du premier tour», a déclaré la présidente du Parti chrétien-démocrate (PCD), au Press Club, où elle était venue présenter les grandes lignes de son projet.

Christine Boutin, qui «assume être une candidate de premier tour», a cité trois points: une «réflexion pour la mise en place du revenu de base», «l'inscription du mariage, composé d'un homme et d'une femme, dans la Constitution» et l'inscription des racines judéo-chrétiennes de l'Europe dans les futurs traités européens.

«Je ne ferai prendre aucun risque à notre pays» face à la menace que Marine Le Pen soit présente au second tour «et pas la droite classique», a aussi réaffirmé Mme Boutin, qui a du mal à réunir les 500 parrainages d'élus nécessaires pour se présenter. «Aujourd'hui j'en ai à peu près 150 (promesses), ce qui est très peu», a convenu la présidente du PCD, qui a défendu un «discours de vérité» tout au long de sa conférence de presse.