Duflot remercie Greenpeace pour l'«audit gratuit» de sûreté nucléaire

© 2011 AFP

— 

Cécile Duflot, numéro un d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV), a remercié lundi les militants de Greenpeace d'avoir mené un "audit gratuit" sur la sûreté nucléaire, en s'introduisant dans la centrale de Nogent-sur-Seine (Aube).
Cécile Duflot, numéro un d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV), a remercié lundi les militants de Greenpeace d'avoir mené un "audit gratuit" sur la sûreté nucléaire, en s'introduisant dans la centrale de Nogent-sur-Seine (Aube). — Joel Saget afp.com

Cécile Duflot, numéro un d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV), a remercié lundi les militants de Greenpeace d'avoir mené un «audit gratuit» sur la sûreté nucléaire, en s'introduisant dans la centrale de Nogent-sur-Seine (Aube). Ces militants «ont ainsi démontré les défaillances de nos centrales, ouvertes comme des moulins à vent», écrit la secrétaire nationale de EELV dans un communiqué.

Le conseiller spécial de l'Elysée Henri Guaino «a jugé les militants et les militantes de Greenpeace "irresponsables"», commente encore la responsable écologiste. «On peut au contraire les remercier d'avoir éprouvé nos centrales avec cet "audit gratuit". Greenpeace a taillé une nouvelle brèche dans le mythe de la sûreté nucléaire française», ajoute-t-elle. «Le risque humain et le risque terroriste doivent être enfin pris au sérieux par les autorités nucléaires et le gouvernement. Le nucléaire sûr n'existe pas plus à Nogent qu'à Tchernobyl ou à Fukushima», conclut la secrétaire nationale.

Neuf militants de l'organisation écologiste se sont introduits à l'aube sur le site de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine, où ils ont déployé des banderoles.