Présidentielle 2012: L'UMP diffuse un tract anti-PS à trois millions d'exemplaires

CAMPAGNE L'UMP a diffusé ce lundi un tract dans lequel il tire à boulets rouges contre un PS au «laxisme sidérant»...

© 2011 AFP

— 

L'UMP a diffusé lundi un tract, tiré à trois millions d'exemplaires, dans lequel le parti majoritaire sonne la mobilisation derrière Nicolas Sarkozy et tire à boulets rouges contre un PS au "laxisme sidérant" et préférant "l'assistanat" au travail.
L'UMP a diffusé lundi un tract, tiré à trois millions d'exemplaires, dans lequel le parti majoritaire sonne la mobilisation derrière Nicolas Sarkozy et tire à boulets rouges contre un PS au "laxisme sidérant" et préférant "l'assistanat" au travail. — Lionel Bonaventure afp.com

L'UMP a diffusé ce lundi un tract, tiré à trois millions d'exemplaires, dans lequel le parti majoritaire sonne la mobilisation derrière Nicolas Sarkozy et tire à boulets rouges contre un PS au «laxisme sidérant» et préférant «l'assistanat» au travail.

Cette initiative s'inscrit dans le cadre de la «semaine de l'engagement» organisée cette semaine dans ses fédérations.

Le tract de quatre pages, intitulé «Rejoignez le parti des droits et des devoirs», a été envoyé aux fédérations UMP pour qu'elles le distribuent sur les marchés, à la sortie des métros ou des gares...

L'UMP y vante le bilan du quinquennat de Nicolas Sarkozy et, à l'inverse, met en garde contre les propositions du PS et son candidat à la présidentielle, François Hollande.

«Le PS nous promet un laxisme sidérant», «le PS veut une écologie punitive et décroissante», «le PS sacrifie notre pacte républicain», «le PS préfère l'assistanat» ou encore «le PS renonce à la grandeur de la France», peut-on ainsi lire sur le tract.

«Semaine de l'engagement»

Parallèlement, l'UMP a distribué aux fédérations cinq affiches bleu-blanc-rouge, tirées à 40.000 exemplaires chacune, barrées d'un «Fiers de nos valeurs» et déclinées en cinq slogans: «Je crois en la France», «Oui à la sécurité, non au laxisme», «Oui à la solidarité, non à la fraude», «Oui au travail, non à l'assistanat» et «Oui à la laïcité, non à la burqa».

Cette «semaine de l'engagement», dont l'organisation a été confiée à l'ex-ministre Roger Karoutchi, nouveau conseiller politique de l'UMP, est lancée alors que des voix s'étaient élevées au sein du bureau politique pour déplorer une trop faible implication des fédérations.

La ministre de l'Apprentissage, Nadine Morano, déléguée générale de l'UMP aux élections, avait ainsi plaidé pour qu'elles soient davantage «mobilisées» afin d'«expliquer et relayer l'action du gouvernement et du président Nicolas Sarkozy».