Royal et le "perchoir": respectons les électeurs, demande Ayrault

© 2011 AFP

— 

Jean-Marc Ayrault, le président du groupe des députés PS, a estimé mercredi que Ségolène Royal, qui a marqué son intérêt pour le "perchoir" de l'Assemblée, "en a les compétences", mais il a appelé à attendre le verdict des urnes c'est-à-dire à d'abord "respecter les électeurs".
Jean-Marc Ayrault, le président du groupe des députés PS, a estimé mercredi que Ségolène Royal, qui a marqué son intérêt pour le "perchoir" de l'Assemblée, "en a les compétences", mais il a appelé à attendre le verdict des urnes c'est-à-dire à d'abord "respecter les électeurs". — Lionel Bonaventure afp.com

Jean-Marc Ayrault, le président du groupe des députés PS, a estimé mercredi que Ségolène Royal, qui a marqué son intérêt pour le "perchoir" de l'Assemblée, "en a les compétences", mais il a appelé à attendre le verdict des urnes c'est-à-dire à d'abord "respecter les électeurs".

Sur Canal +, le député-maire de Nantes, interrogé sur les ambitions de la candidate malheureuse à la primaire, a commenté : "elle en a tout à fait les compétences" mais "un conseil de sagesse: on ne va pas commencer à distribuer les postes, pas plus à l'Assemblée, au parlement qu'au gouvernement".

"On n'a pas gagné les élections, il faut respecter les électeurs", a exhorté M. Ayrault,

"On aura besoin de tous les talents", mais "d'abord, on a besoin de la confiance des citoyens, et les citoyens, il faut les respecter", a-t-il insisté.

Quant à François Hollande, le candidat PS à l'Elysée dont il est proche, "ce n'est pas son genre" de distribuer des postes, a assuré le président du groupe PS au Palais Bourbon.

Quinze jours après le premier tour de la primaire PS où elle a été reléguée en quatrième position, Mme Royal a confié lundi que la "proposition lui avait été faite par Martine Aubry et François Hollande de devenir présidente de l'Assemblée nationale" en cas de victoire électorale de la gauche.