Affaires: Eric Woerth accuse les «médias de gauche» de prendre Sarkozy pour cible

POLITIQUE Lui-même visé, l'ancien ministre s'en prend aux médias...

© 2011 AFP

— 

Eric Woerth en visite dans une entreprise de Beauvais sur le  thème de l'emploi des jeunes, le 26 août 2011.
Eric Woerth en visite dans une entreprise de Beauvais sur le thème de l'emploi des jeunes, le 26 août 2011. — MEIGNEUX/SIPA

Eric Woerth se rebiffe. L'ex-ministre du Budget (UMP) a dénoncé ce jeudi le rôle des «médias de gauche» dans les affaires qui visent Nicolas Sarkozy et lui-même. «Le président concentre toute la violence de la société française» après la crise. «C'est véhiculé par des médias de gauche de façon éhontée. C'est Nicolas Sarkozy qui est la cible de ces médias», a-t-il dénoncé sur BFM Business.

«Ca commence à bien faire», a-t-il ajouté, interrogé sur sa propre implication dans plusieurs affaires. Elles sont «toujours utilisés par des gens qui n'ont qu'un seul intérêt: la haine qu'ils ont pour moi». «Le camp de Nicolas Sarkozy est totalement propre», affirme l'ex-trésorier de l'UMP au sujet des accusations de Claire Thibout, ancienne comptable des Bettencourt, qui affirme que l'héritière de l'Oréal a remis du liquide à Nicolas Sarkozy ou ses proches. Le maire de Chantilly a qualifié de «procès ignoble» sa mise en cause dans l'affaire de la vente d'une parcelle de l'hippodrome de Compiègne, qui aurait été bradée.