Homophobie et misogynie: David Douillet regrette des propos de «vestiaire» tenus il y a 20 ans

© 2011 AFP

— 

David Douillet, nouveau ministre des Sports, a regretté des propos anciens et qualifiés cette semaine de «sexistes et homophobes» par sa collègue Roselyne Bachelot, en charge des Solidarités, dans une interview au Parisien.

Interrogé sur cette déclaration qu'il avait faite il y a 20 ans: «On dit que je suis misogyne, mais tous les hommes le sont, sauf les tapettes», l'ex judoka a convenu: «Cette expression était malheureuse. Je la regrette. Elle n'est pas ce que je suis». «C'était une discussion de vestiaire. J'avais 20 ans, j'en ai 42 aujourd'hui», s'est-il encore excusé.

Mardi, Roselyne Bachelot s'était vu rappeler ces propos et elle avait relevé que leur auteur - qu'elle ne savait pas identifier - arrivait à se montrer à la fois «sexiste et homophobe».

Comme on lui faisait observer que la formule émanait du multi médaillé olympique, membre de l'UMP et ministre, Roselyne Bachelot s'est exclamée: «Il a des progrès à faire David! On va aller lui indiquer!»