Affaire des cercles de jeux parisiens: Le maire de Sarcelles entendu lundi à sa demande

© 2011 AFP

— 

Le député-maire PS de Sarcelles, François Pupponi, doit être entendu lundi, «à sa demande», par la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) chargée d'une vaste enquête touchant à des cercles de jeux parisiens, a indiqué ce samedi son avocat.

«François Pupponi estime être victime d'une manipulation, il a demandé à être entendu par les enquêteurs de façon à ce que toute la lumière soit faite sur cette manipulation», a déclaré Jean-Dominique Lovichi. François Pupponi a été mis en cause par un employé municipal de Sarcelles, Christophe Vedrune, directeur des affaires scolaires et des sports, a rappelé l'avocat. Une source municipale avait annoncé vendredi que Christophe Vedrune avait été suspendu de ses fonctions à titre conservatoire, «afin d'éviter tout contact entre lui et François Pupponi et pour les protéger tous les deux».

«Je ne sais toujours pas officiellement ce qu'on me reproche»

Une dizaine de personnes, dont quatre sont toujours en détention provisoire, ont été mises en examen en juin dans le cadre d'une enquête sur deux cercles de jeux parisiens, pour «association de malfaiteurs, extorsion de fonds en bande organisée et blanchiment en bande organisée». Les bureaux et domiciles de François Pupponi avaient été perquisitionnés mardi par les policiers du service central des Courses et jeux de la DCPJ.

«Je ne sais toujours pas officiellement ce qu'on me reproche», avait déclaré jeudi à l'AFP le maire de Sarcelles. «Il y a une volonté de me déstabiliser politiquement», avait-il dit, ajoutant attendre «avec beaucoup de sérénité d'être entendu par la police».